Evenements, expositions, manifestations...

Une rencontre avec Bernie Glassman
Bernie-Glassman.jpg"Prendre responsabilité du Monde"

samedi 1er et dimanche 2 novembre
au Palais de la Femme, 94 rue de Charonne 75011 Paris (M° Charonne)
Le maître zen, Bernie Glassman est passé, il y a trente ans, des temples bouddhistes aux rues de New York où il est connu pour son travail avec les familles sans abri et les personnes atteintes du virus VIH. Il a organisé des retraites inter-religieuses à Auschwitz et mène des actions pour la paix, notamment au Moyen Orient. ll a developpé une vision des problèmes sociétaux et de leur résolution fondée sur trois principes : S'Ouvrir à l'Inconnu, Porter témoignage, Agir avec amour. Il est le fondateur du "Zen Peacemaker Order.

XVe Colloque International « Espace Asie »
« Idéalismes d’Orient et d’Occident »

vendredi 7 novembre 2014 - UCL / Louvain-la-Neuve (Belgique)
Faculté de Philosophie, Arts et Lettres – Salle du Conseil

En philosophie occidentale, le terme « idéalisme » désigne toute une série de positions et de systèmes parfois fort éloignés les uns des autres, de Platon à Hegel en passant par Berkeley, Kant et tant d’autres, mais qui ont tous en commun de contester la vision réaliste d’un réel-en-soi qui pourrait être décrit de manière totalement objective.
Au XIXe siècle, les premiers traducteurs et commentateurs de l’œuvre de penseurs et de courants de pensée d’Orient, notamment à l’intérieur du bouddhisme, ont qualifié d’idéalistes certaines de ces écoles. S’agissait-il simplement d’une étiquette commode apposée par facilité, faute de mieux, sur des courants défendant des positions ressemblant de loin à certaines formes de l’idéalisme occidental ? Ou bien existe-t-il de réelles affinités entre les idéalismes d’Orient et d’Occident ou entre certains courants parmi eux, quoiqu’ils se soient déployés dans des contextes culturels et intellectuels fort différents, comme si la « posture » idéaliste était l’une des réponses universelles aux questions que l’homme se pose sur lui-même et sur le réel ?

Un temple bouddhiste "géant" en Seine-et-Marne
Le plus grand lieu de culte dédié à Bouddha en Europe.

Bussy-St-Georges_Fo-Guang-Shan.jpgLes amateurs de folklore en seront pour leurs frais ! Le plus grand temple bouddhiste d'Europe, dont l'ouverture au public a eu lieu le 22 juin 2012, à Bussy-Saint-Georges en Seine-et-Marne, aspire plus sobrement à la "zénitude" architecturale : 8 000 m² façonnés de verre, de bois, de pierre et de béton brut, saupoudrés de quelques toitures végétalisées et agrémentés de jardins remplis d'arbres fruitiers. Le projet, d'un montant de 16 millions d'euros, a été financé à 80% par l'ordre bouddhique taïwanais Fo Guang Shan et à 20% par des dons de fidèles. Il aura nécessité deux ans et demi de travaux.