Actualités de l'édition

Aux sources de la pratique de l’Attention

Gunaratana-Henepola_Quatre-fondements-de-la-pleine-conscience.jpgLes quatre fondements de la pleine conscience – Bhante Henepola Gunaratana – éd. Pocket Marabout – 5,99 €

Le Satipatthana-sutta est l’un des plus synthétiques mais aussi un des plus riches discours donnés par le Buddha sur la pratique de l’Attention (sati). Il est la base de ce que l’on appelle parfois la « méditation en pleine conscience ». Dans le langage simple et direct qui a fait le succès de son premier ouvrage, « Méditer au quotidien », le Vénérable Henepola Gunaratana explique ces enseignements et expose comment on peut utiliser ces principes pour améliorer sa vie quotidienne, approfondir la pratique de l’attention et se  rapprocher ainsi du but spirituel enseigné par le Buddha.

Revue de l'histoire des religions

Revue-histoire-des-Religions_2014-3.jpgTraduction et transmission de la Doctrine dans l'histoire du bouddhisme – sous la direction de Guillaume Ducoeur – éd. Armand Colin – 18,00 €

Ce numéro spécial de la Revue de l’histoire des religions (2014 n° 3) propose quatre articles de spécialistes sur la traduction et la transmission de la doctrine bouddhique à travers son histoire.

  • Guillaume Ducoeur : Transmission et traduction de la Doctrine dans l’histoire du bouddhisme. Avant-propos
  • Pierre-Julien Harter : Histoire de l’interprétation de L’Ornement des Réalisations (Abhisamayālaṃkāra). Réflexions sur l’idée de tradition
  • Guillaume Ducoeur : Le bodhisattva à la salle d’écriture. Histoire rédactionnelle et datation
  • Kyong-Kon Kim : La première traduction coréenne du Sūtra du Lotus (1463)
  • Gérard Toffin : Qu’est-ce qu’une ville sacrée ? Népal/Inde. Notes critiques
Acccompagner les personnes en souffrance

Trinle-Anila_La-presence.jpgLa présence, un savoir-être à cultiver – Anila Trinlé – éd. Rabsel – 12,00 €

La rencontre du bouddhisme et de l'accompagnement des personnes en souffrance amène un éclairage nouveau. Développer une plus grande conscience de notre réalité, clarifier nos motivations, accroitre notre bienveillance et notre discernement, autant de clés pour déployer une présence fertile pour soi et pour les autres. La présence est un processus vivant qui nous révèle à nous-même et, de ce fait, nous permet d'entrer en relation de façon nouvelle avec les autres. Ce savoir-être se décline ainsi au quotidien, dans nos relations, affectives, relationnelles ou professionnelles.

La pratique-réalisation d’un Éveil parfait

Rech-Roland_Manuel-de-meditation-zen.jpgManuel de méditation zen – Roland Yuno Rech – éd. du Relié – 18,00 €

Basé sur les enseignements de maître Dôgen qui, au XIIe siècle, transmit l’esprit et la pratique du Zen de la Chine au Japon, et aussi sur son expérience d’enseignant, l’auteur nous donne ici son ouvrage le plus fondamental et le plus adapté à notre temps.
La méditation est certes à la mode mais il faut savoir revenir à l’essentiel qui la fonde le zazen – ou méditation assise – transmise depuis Bouddha. Ce manuel offre l’essentiel des enseignements de Maître Dogen sur ce zazen qui était pour lui bien plus qu’une technique de méditation : la pratique-réalisation d’un Éveil parfait. Construit autour de commentaires des textes essentiels de Dôgen, Zazengi, Zazenshin, Bendowa et le célèbre Fukanzazengi, recueil sur les principes de la méditation assise, ce livre très complet se révèlera vite comme un grand classique du sujet, indispensable à tous ceux qui s’y intéressent.

Nouvelle édition, revue et augmentée

Orimo-Yoko_Shobogenzo-Guide.jpgLe Shôbôgenzô de maître Dôgen : La vraie Loi, Trésor de l'œil – Yoko Orimo – éd. Sully – 35,00 €

« L'introduction à la lecture du Shôbôgenzô du moine bouddhiste Dôgen, que nous présente Yoko Orimo, nous fait accéder, nous autres Occidentaux, à un dépaysement total à cause des raffinements du langage, de la profusion des images poétiques, des dialogues déroutants, mais aussi à cause d'une expérience de la vie et de l'existence, une manière de vivre, qui peut nous paraître tout à fait extraordinaire, au sens le plus fort du mot. »
Pierre Hadot, Professeur honoraire au Collège de France

La pratique des dix perfections d’un futur Buddha

Kim-Vu-Dinh_Contes-des-vies-anterieures.jpgContes des vies antérieures du Bouddha – Kim Vu Dinh (trad.) – éd. Seuil, coll. « Points Sagesses » – 7,30 €

La tradition bouddhique de langue palie a conservé une collection de plus de cinq cents contes (les Jatakas) relatant les incarnations passées du Bouddha : comme animal, comme dieu, comme homme. Les « Vies antérieures du Bouddha » propose d'en découvrir une sélection autour du thème central des dix « perfections » (pâramî), qualités que le futur Bouddha a dû cultiver avant de pouvoir atteindre l'éveil : la générosité, le renoncement, la sagesse, la patience, etc. La portée de ces contes en Asie du Sud-Est – où ils sont considérés comme les "classiques de l'éthique bouddhiste" –, leur résonance dans la fascination occidentale pour la réincarnation, tout autant que leur profondeur spirituelle et leur accessibilité, font de ce recueil un futur classique.

L'exégèse doctrinale de l'école Kagyüpa

Au-coeur-du-ciel_Vol-II.jpgAu cœur du ciel - Volume II, controverses dans les systèmes de la Voie médiane – Karl Brunnhölzl – éd. Padmakara – 34,00 €

Poursuivant l'exposé de la Voie médiane selon l'interprétation de l'école bouddhiste des Kagyüpas, ce deuxième volume nous plonge au cœur des grands débats qui ont entraîné des divergences doctrinales au sein de ce système philosophique. L'auteur traduit et explique les subtilités de la pensée du VIIIe Karmapa tout en nous donnant un formidable aperçu de l'exégèse qui anime l'école kagyüpa, dont on a parfois minimisé les qualités d'érudition et de formation à l'étude des grands traités de logique et de philosophie.

Conseils pratiques sur la façon de pratiquer

Palzang-Ngawang_Notes-de-memoire.jpgNotes de mémoire sur le Chemin de la Grande Perfection – Ngawang Palzang – éd. Padmakara – 25,00 €

Les Notes de Mémoire sont, à l'origine, un ensemble de notes que Khenpo Ngawang Palzang (1879-1941) rédigea de mémoire après avoir reçu de son maître, Nyoshul Loungtog Tenpai Nyima, les instructions orales du guide des « Préliminaires de l'Essence du Cœur de l'Immensité » (Le Chemin de la Grande Perfection) que Patrul Rinpoché lui-même lui avait transmises.
Ces Notes sont le seul commentaire de l'ouvrage de Patrul Rinpoché que l'on connaisse à ce jour. Elles en sont, par ailleurs, le complément indispensable. De façon claire et profonde, elles fournissent au pratiquant d'utiles informations sur l'arrière-plan théorique et le fondement de la pratique de la voie bouddhiste en général, mais aussi un grand nombre de conseils pratiques sur la façon de pratiquer, pendant les séances de méditation aussi bien qu'entre les séances.

Le bouddhisme n'est pas fait pour vous réconforter !

Dzongsar-Jamyang_Pas-pour-le-bonheur.jpgPas pour le bonheur. Guide des pratiques dites préliminaires - Dzongsar Jamyang Khyentsé – éd. Padmakara – 14,00 €

« Le premier pas pour apprendre à apprécier le Dharma à sa juste valeur consiste à reconnaître et à accepter que le samsara est une maladie incurable dont nous souffrons tous. » écrit Dzongsar Jamyang Khyentsé. Le propos de ce livre est de nous indiquer comment nous libérer de la souffrance en déracinant toutes ses causes, et non pas comment annihiler ou interrompre notre souffrance en faisant semblant d'être heureux : « Si le bien-être est votre souci principal, vous feriez mieux de vous faire faire un massage intégral ou d'écouter de la musique enlevée et revitalisante. Cela vous fera beaucoup plus de bien qu'un enseignement bouddhiste qui n'est pas fait pour vous réconforter. »

Jung et la pensée bouddhique

Corbin-Henry_Autour-de-Jung.jpgAutour de Jung, le bouddhisme et la Sophia – Henry Corbin – éd. Entrelacs – 20,00 €

Henry Corbin a rencontré Jung à de multiples reprises, avant de prendre sa succession, lors des rencontres d'Ascona, en Suisse italienne, où se sont réunis pendant des années les plus grands spécialistes mondiaux de l'expérience religieuse tels Mircea Eliade, Hermann Hesse, Gilbert Durand, Gershom Scholem... Ce sont ses textes, totalement inédits, sur les rapports de Jung à la « pensée » bouddhique que l'on trouve dans ce livre. La veuve de Henry Corbin, avant sa disparition, en remettant ces documents à Michel Cazenave, avait voulu qu'on y ajoute un certain nombre d'annexés qui n'avaient pas été publiées jusqu'alors et, particulièrement, ce qu'il avait écrit, après la parution de la « Réponse à Job » de Jung, sur la figure de la Sophia, la « divine Sagesse », chez ce dernier. Les pages que l'on trouve ici, induisent une « autre » lecture de Jung dont, semble-t-il, plus personne ne pourra faire l'économie à l'avenir.