Actualités de l'édition

Conversation avec le dalaï-lama

Ueda-Noriyuki_Ce-qui-compte-aujourd-hui.jpgCe qui compte le plus aujourd'hui – Noriyuki Ueda – éd. Dervy – 14,50 €

 Il y a quelques années, Noriyuki Ueda a eu la chance d'avoir avec le dalaï-lama une conversation animée qui a duré deux jours. Cet échange nous est restitué dans ce petit livre truffé de vérités étonnantes et de sagesse pleine de bon sens. Ouvrez-le au hasard et laissez-vous imprégner par sa grande sagesse sur ce qui compte le plus. Et ce qui compte le plus, ce n'est pas d'adhérer à une doctrine ou à un système politique, mais de vivre avec l'esprit et le coeur ouverts.
"L'attachement tourné vers ce qui est bon est digne. Rechercher l'éveil est une sorte d'attachement que nous devrions conserver, tout comme le désir d'un coeur pur".

Pour une méditation bouddhiste "moderne"

Dokhampa-Gyalwa_Retraite-de-l-esprit.jpgLa retraite de l'esprit : Trouver le calme dans un monde agité – Gyalwa Dokhampa –  édition Marabout – 15,90 €

La modernité nous impose sa pression permanente, et notre esprit n'est jamais en repos. L'esprit serein, tel que l'enseigne la sagesse bouddhiste, à l'opposé, est paisible, créatif, attentif, détendu et confiant. Après avoir décrit ce foisonnement des pensées et des émotions, le jeune maître bouddhiste propose un programme de « retraite de l'esprit », pour un retour au calme. Avec clarté et souplesse, il détaille les trois méditations, celle de concentration, de contemplation et du calme durable. Dans une troisième partie, on passe à la pleine conscience de chaque jour, avec les gestes quotidiens : lire, se déplacer, manger, dormir, travailler, être connecté.

Considérer la vie comme un cadeau...

Khandro-Rimpoche_Precieuse-vie-humaine.jpgCette précieuse vie humaine Khandro Rimpotché – éditions I.F.S – 18,00 €

Prenant pour cadre les quatre idées fondamentales des Préliminaires communs du bouddhisme tibétain (le caractère précieux de la vie humaine, la vérité de l’impermanence, la réalité de la souffrance et l’inéluctabilité du karma) Khandro Rimpotché explique pourquoi et comment nous pourrions mieux utiliser notre courte existence pour parcourir un chemin spirituel et améliorer le monde dans lequel nous vivons. Elle nous dit : « Pensez à tous ces instants que vous avez perdus à hésiter ou à vous laisser distraire, à tous ces instants où vous avez dépensé une énergie inutile en vous laissant aller à la jalousie, à la colère ou à l’égoïsme. Au moment de la mort, vous regarderez en arrière et tout cela ressemblera à un rêve ».

Un tantra du Dzogchen

Gangteng-Tulkou_Priere-Samantabhadra.jpgLa Prière de Samantabhadra – Gangtèng Tulkou Rimpoché – éditions Almora – 17,00 €

La Prière de Samantabhadra (Kunzang Mönlam) est le neuvième chapitre d'un tantra du Dzog-tchèn qui fut révélé dans une vision mystique au grand tertön tibétain Rigdzine Gödèm en 1366. Cette « Prière de Samantabhadra » montre par quels mécanismes la méprise s'instaure, au plan le plus subtil, dans la conscience. Elle montre aussi comment il est possible d'inverser ce mécanisme de méprise en apprenant à se tenir en retrait lorsque l'un des cinq poisons s'élève en nous. Cette « Prière » est ici commentée par le maître bhoutanais Gangtèng Tulkou Rimpoché lors d'un enseignement qu'il donna il y a déjà plusieurs années à un groupe de ses étudiants. 

Une réédition bienvenue !

Chah-Ajahn_Tout-apparait-tout-disparait.jpgTout apparaît, tout disparaît : Enseignement sur l’impermanence et la fin de la souffrance Ajahn Chah éditions Sully – 17,00 €

Soigneusement compilé, cet ouvrage reprend des enseignements d'Ajahn Chah énoncés en diverses circonstances ainsi que des anecdotes sur sa vie, depuis l'apprentissage difficile de la vie de moine jusqu'à ses dernières années, et sur ses relations avec ses disciples. De façon vivante et simple il présente les enseignements bouddhiques les plus fondamentaux sur l'impermanence et la souffrance tout en délivrant nombre de conseils pratiques sur la méditation et la vie quotidienne. Il transmet ainsi le style de l'enseignement, la joie de vivre et la manière d'être d'un maître qui, à l'évidence, a accompli profondément la Voie du Bouddha.

Témoignage d’un « retraitant »

Granger-François_La-Voie-des-Heros.jpgLa Voie des héros de l'Éveil – François Granger – éd. Le Passeur – 21,00 €

L'ermitage du Bost, Kundreul Ling, situé en Auvergne, a été le berceau spirituel de nombreux Occidentaux venus chercher des réponses à leur soif de progression inté­rieure. Ces lieux « où tout se libère » permettent aux pratiquants d'appréhender profondément le fonctionnement de leur esprit. Leur vocation est d'offrir un lieu propice pour se libérer du conditionnement de l'ego, tout en parcourant la voie des bodhisattvas, ces « héros de l'Éveil ». Ce récit, rare et singulier, personnel et universel, nous introduit dans l'univers protégé de ces centres de retraite. Il retrace le chemine­ment de l'auteur, de son initiation auprès du célèbre maître tibétain Guendune Rinpoché (1918-1997) à sa pratique quo­tidienne du bouddhisme vajrayâna.

L’excellente méthode en huit stances

Wangchen-Péma_Aux-autres-la-victoire.jpgAux autres la victoire ! – Péma Wangchen Rinpoché – éditions Yogi Ling – 13,00 €

Au XIIème siècle, l'ermite tibétain Langri Thangpa composait l'entraînement de l'esprit en huit stances, un très court texte d'instructions bouddhistes destiné à renverser les tendances égocentriques de l'esprit ordinaire pour développer la vision altruiste universelle qui représente le cœur de la voie conduisant à l'Éveil. Huit stances, ce n’est pas beaucoup... Nous disposons donc, sous une forme compacte, d’une excellente méthode pour pratiquer la bodhicitta. Ces huit stances sont d'ailleurs encore largement enseignées et méditées dans tous les courants du bouddhisme tibétain. Kathog Rigzin Péma Wangchen Rinpoché en offre ici un commentaire plein de fraîcheur qu'il illustre de nombreux exemples concrets nous montrant comment utiliser ces instructions dans la vie quotidienne.

Les énigmes des grands maîtres zen

Wumen-Huikai_La-passe-sans-porte.jpgLa Passe sans porte – Wumen Huikai ; trad. du chinois par Catherine Despeux éd. Le seuil, coll. "Points Sagesses" 7,00 € euros

La Passe-sans-porte - Wumen guan, en chinois - est à la fois le titre de l'ouvrage et le surnom de son auteur, un maître zen chinois du XIIIe siècle, qui recueillit dans ce texte majeur de la littérature zen 48 kôans des maîtres les plus appréciés du bouddhisme. Parmi les recueils chinois et japonais, La Passe-sans-porte, par son choix et sa sobriété, est sans nul doute le plus beau. Il est riche en allusions aux principales notions du bouddhisme, et empreint de la richesse culturelle et poétique des maîtres de jadis. Catherine Despeux nous offre ici une traduction inédite de cette œuvre majeure, assortie des commentaires indispensables pour en apprécier toute la saveur et la pertinence.

Le paradoxe tantrique de la violence...

Sihle-Nicolas_Rituels-bouddhiques-pouvoir-violence.jpgRituels bouddhiques de pouvoir et de violence. La figure du tantriste tibétain – Nicolas Sihlé – éditions Brepols – 70,00 €

La violence occupe une place paradoxale dans le bouddhisme tantrique tibétain. Alors que l’impératif éthique de ne pas nuire aux êtres est absolument central, l’activité rituelle comporte une face beaucoup plus sombre, une face de pouvoir et de violence : celle du repoussement et de la destruction du mal. Toute une machinerie rituelle est déployée pour écarter ou tuer des démons hostiles, voire des « ennemis » aux contours vagues – la magie noire n’est pas absente. De terribles divinités protectrices sont incitées à tuer, à battre, à réduire en morceaux… Comment comprendre l’importance de cette modalité violente dans le contexte bouddhique ?
 

Comment agir dans le monde...?

Rommeluere-Eric_Se-soucier-du-monde.jpegSe soucier du monde. Trois méditations sur le bouddhisme et la morale Eric Rommeluère – éd. Almora – 12,50 €

Comment le Bouddha envisage-t-il l’action dans le monde ? Nous recommande-t-il de nous détacher du monde ou de nous y engager ? Y a-t-il une morale ou une éthique dans le bouddhisme ? Dans les trois essais de ce livre, Éric Rommeluère explore toutes ces questions d’une façon originale et moderne. Méditant tour à tour la signification du langage, du karma et de la morale dans les enseignements du Bouddha, il nous conduit dans un chemin de vie fait d’amour et de sagesse. Le souci du monde, dit-il, est la clé de voûte de tous ces enseignements. Dans le prolongement de ses livres précédents, Éric Rommeluère compose, ici, un petit traité de philosophie pratique riche en perspectives novatrices. (José Leroy, philosophe, auteur du "Petit traité de la connaissance de soi").

Pages