Actualités de l'édition

Un regard lucide et compatissant

Aoyama-Shundo_Le-zen-et-la-vie.jpegLe zen et la vie –  Shundô Aoyama – éd. Albin Michel, coll. "Spiritualités vivantes" – 7,70 €

Maître zen, imprégnée de civilisation japonaise dans ce qu’elle a de meilleur, mais également femme de son temps et de grande culture, Shundô Aoyama porte dans cet ouvrage exceptionnel, un regard lucide et compatissant sur la condition humaine, qui touchera toute personne en quête de vérité. Elle nous parle directement de coeur à coeur, pour reprendre une expression classique du zen – de ce qui est essentiel : comment trouver le bonheur dans cette vie. A travers des anecdotes du quotidien, des histoires de la tradition bouddhique et des souvenirs personnels, elle nous rend naturellement accessible la sagesse du Zen.

Shundô Aoyama, abbesse du monastère zen Sôtô de formation pour les nonnes, est l’un des maîtres zen du Japon les plus éminents. Elle est également connue du grand public comme conférencière et auteur d’ouvrages sur le bouddhisme zen, dont le présent ouvrage traduit en français. Elle enseigne l’art du Thé, de la calligraphie, de l’Ikebana (arrangement floral), de la poésie. Elle a effectué plusieurs voyages en Occident.

Une approche vivante et didactique

Deshayes-Laurent_Paroles-de-Bouddha.jpegParoles de Bouddha – Laurent Deshayes – éd. Le Seuil – 18,00 €

La série « Paroles de » propose une immersion dans chacune des six grandes traditions spirituelles du monde par l'intermédiaire d'un choix de « paroles » extraites de ses textes sacrés et commentées par un spécialiste : des paroles vivantes, transmises et familières à tous, qui rendent compte d'un univers religieux de façon concrète. Dans le bouddhisme, les enseignements que le Bouddha confia à ses auditeurs, puis leurs commentaires dans les branches du bouddhisme qui se sont successivement développées, offrent de magnifiques sentences à méditer. Plutôt que de présenter une énième synthèse du canon bouddhiste, ce livre tentera donc, en explicitant et commentant un choix de ces « paroles », de faire apparaître la façon dont les piliers et valeurs du bouddhisme ont évolué dans le temps et dans l'espace, jusqu'en Occident aujourd'hui. Une approche vivante et didactique qui permettra à chaque lecteur de s'approprier les enseignements de cette tradition, comme le préconisait le Bouddha.

La vie et l'époque du 10e Karmapa Chöying Dorjé

Shamar-Rinpoche_Un-cygne-dore.jpgUn Cygne doré dans des eaux tourmentées Shamar Rinpoché – Rabsel Editions – 32,00 €

Que signifie « vivre uniquement pour accomplir le bien des êtres » ? Qu'est-ce qu'un bodhisattva ? La biographie d'un maître tibétain du début du XVIIe siècle, le Xe Karmapa, Chöying Dorjé, invite le lecteur dans l'intimité de sa vie et de son époque agitée. Le Xe Karmapa ne se conformait pas aux usages de son temps : sa façon de s'habiller, ses habitudes de voyage, son dédain de la vie politique tout comme ses œuvres d'art originales constituaient autant d'excentricités selon les conventions de son époque. Avec sa compassion sans limites et ses talents artistiques inégalés, le Xe Karmapa était effectivement un cygne doré éclatant au-delà des temps.

Vous avez dit "Maître Zen" ??

Glassman-Bridges_Dude-et-maitre-zen.jpgLe « dude » et le maître zen – Bernie Glassman & Jeff Bridges – éd. Octave – 21,40 €

« Alors donc… mon copain Bernie Glassman me dit un jour : ‘‘Savais-tu que le Dude, dans le film « The Big Lebowski », est considéré comme un maître zen par de nombreux bouddhistes ?’’ ‘‘Pardon ?’’ ‘‘Sans blague’’. Il faut dire que mon ami Bernie est lui-même un maître zen. Il y a longtemps que Bernie tente de rendre le zen plus accessible à notre époque et à notre culture. Non seulement il a fondé l'organisation Zen Peacemakers (Pacificateurs zen), mais il a aussi bâti des maisons pour les familles sans-abri, des centres d'assistance à l'enfance, des maisons de retraite et de santé pour les personnes atteintes du sida, etc. Il m’a demandé si je voulais écrire un livre là-dessus avec lui. J’ai dit ‘‘O.K. !’’ Le voici… »

Une véritable sainte laïque

Schmidt-Amy_Dipa-Ma.jpgDipa Ma, présence et rayonnement d'une femme bouddhiste Amy Schmidt (trad. Jeanne Schut) – éd. Sully – 16,50 €

Dipa Ma (1911- 1989) est une femme laïque bouddhiste indienne dont la vie inspirée et les enseignements spirituels ont eu une profonde influence à Calcutta, à partir des années 1960, et aux Etats-Unis où elle s'est rendue à deux reprises, dans les années 1980, à l'invitation de l'Insight Meditation Center. Tous ceux qui l'ont alors rencontrée ont témoigné de sa présence extraordinaire, d'une compassion illimitée et d'un calme absolu. Cet ouvrage retrace ainsi la vie d'une véritable sainte laïque de notre temps qui, ayant fait l'expérience de l'extrême souffrance - mariée à l'âge de 12 ans -, puis ayant perdu ses deux enfants et son mari -, parvient par la méditation à une transformation intérieure qui la conduit à expérimenter l'éveil. L'ouvrage rassemble témoignages et enseignements d'une femme qui nous invite à « faire bon usage de chaque chose de notre vie » et à vivre à chaque instant en pleine conscience.

réédition

Despeux-Catherine_Le-Chemin-de-l-Eveil.jpgLe chemin de l’éveil – Catherine Despeux – éd. L’Asiathèque – 18,00 €

« La terre du Cœur s’exprime selon les circonstances, L’Eveil n’est qu’apaisement.
Les phénomènes et l’Absolu sont sans obstruction, Il y a simultanément production et non-production. »

Le thème du dressage d’un animal a servi à illustrer comment une per­sonne en quête spirituelle doit s’y prendre pour dompter sa nature et parvenir à l’Eveil. Il existe plusieurs versions du dressage du buffle, avec un nombre variable d’étapes (quatre, six, huit, dix ou douze), certaines versions mettant l’accent sur l’aspect progressif du cheminement, d’autres mettant en relief l’identité des phénomènes et de l’Absolu.
Le dressage de l'éléphant n’illustre qu’une partie du chemin vers l’Eveil, celle qui mène à l’équanimité, et ses rapports avec le dressage chan du buffle ne sont pas connus. La version du dressage du cheval est due à un adepte du Quanzhen, école taoïste très imprégnée de bouddhisme chan, mais exprimant aussi des notions communes au taoïsme philosophique et au chan, telle que la notion de simplicité et de spontanéité illustrée par ces deux vers :
« La grande Voie ne nécessite ni ingéniosité ni habileté,
Il suffit de boire quand on a soif, de manger quand on a faim, de se reposer quand on est fatigué. »

Moines éminents du Mahāyāna

Cochini-Christian_50-maitres-bouddhisme-chinois.jpeg50 grands maîtres du bouddhisme chinoisChristian Cochini – éd. Bayard – 26,90 €

Qui sont ces maîtres de vie et de sagesse, moines et moniales, qui ont écrit la formidable aventure culturelle et spirituelle de l'introduction et de la diffusion du bouddhisme en Chine ? Voici cinquante biographies des principaux artisans de ce succès et de cette saga, choisis dans l'ensemble de l'histoire bimillénaire du bouddhisme en Chine depuis la dynastie des Han orientaux (25 - 220) jusqu'à l'époque moderne. On croise des maîtres illustres, certains à la réputation universelle, comme Xuanzang, Bodhidharma, Huineng, Taixu, parmi d'autres qui nous sont déjà connus. Certains moines étrangers, au risque de leur vie, ont réalisé des efforts considérables pour que cette religion venue de l'Inde s'intègre à l'univers culturel chinois, et rende l'enseignement du Bouddha réellement accessible aux Chinois et à leur sensibilité. Toutes ces vies exemplaires nous font participer à cet étonnant processus de transformation dont l'influence politique, culturelle et spirituelle aura été considérable, jusque dans la Chine moderne et contemporaine.

Une communauté d'expériences

Denys-lama-&-Chenique-François_Meditation-bouddhiste-chretienne.jpegMéditation chrétienne, méditation bouddhiste - Collectif, sous la direction de Lama Denys et François Chénique - éd. Le Bois d'Orion - 22,00 €

Depuis sa création, l'institut bouddhiste Karma Ling a, dans un esprit d'ouverture, organisé des rencontres inter-traditions pour dégager une communauté d'expériences profondes, au-delà des divergences conceptuelles. Dans ce lieu du massif de Belledonne en Savoie, qui fut autrefois une chartreuse, les organisateurs de ces rencontres rassemblant chrétiens et bouddhistes ont souhaité que des représentants de ces deux grandes traditions puissent dialoguer sur ce qui fait le cœur de leur expérience contemplative, gage d'une compréhension profonde. Ainsi, parmi les douze thèmes traités, figurent notamment la lectio divina, la prière dans le monachisme cistercien, la lumière divine dans le christianisme et le bouddhisme tibétain, la voie de la méditation bouddhiste, l'humilité comme voie vers la prière, ou encore une approche comparative de l'hésychasme et de la méditation bouddhiste. Autant d'occasions d'approfondir ces traditions et d'approcher les pratiques méditatives qui les fondent.

La foi : un moyen universel de salut

Girard-Frederic_Doctrine-du-germe-de-la-foi.jpegLa Doctrine du germe de la foi selon l'Ornementation fleurie, de Myoe (1173-1232) – Frédéric Girard – éd. Collège de France, Bibliothèque de l'Institut des Hautes études japonaises – 15,00 €

Myōe (1173-1232) est l’une des grandes figures des courants de réforme du bouddhisme de Kamakura (1185-1333), qui a vécu au moment où émergeaient sous de nouvelles formes les sectes de la Terre Pure et du Zen, au milieu des conflits opposant la cour impériale et le shôgounat des Minamoto. Esprit à la fois critique et ouvert aux besoins de son époque, il a épousé et défendu les positions des laïcs, hommes comme femmes, pris dans la tourmente des guerres civiles successives couronnées par celles de l'ère Jōkyū, et rappelé au clergé bouddhique sa vocation de protéger les victimes civiles, de quelque bord qu'elles soient.
Dans le présent ouvrage, Myōe met en avant la notion de « foi » comme moyen universel de salut, analysée dans la lignée du courant Kegon laïc de Li Tongxuan (vers 635-730). Il l’inscrit dans la philosophie bouddhique se réclamant de ses origines en Inde comme un éclaircissement mental menant naturellement à l'intelligence plénière (Prajñā). Ses positions méritent d’être prises en considération afin de mieux apprécier à leur valeur celles qu'il partageait avec ses contemporains et esquisser un panorama complet de la religiosité de son temps.

Judaïsme et bouddhisme, une rencontre inattendue

Obadia-Lionel_Shalom-Bouddha.jpegShalom Bouddha ! – Lionel Obadia – éd. Berg International–16,00 €

Des héritiers du plus ancien monothéisme de l'histoire de l'Occident, le judaïsme, comptent désormais parmi les plus fervents pratiquants d'un polythéisme importé d'Orient, le bouddhisme, au point d'en être les plus actifs adeptes et promoteurs sous nos latitudes. Depuis un demi-siècle, les Jubus - "mi-juifs-mi-bouddhistes" - s'efforcent ainsi d'inventer une forme hybride de spiritualité, qui mêlerait des "racines juives et des pétales bouddhistes" comme le veut l'expression consacrée Outre-Atlantique. Mais jusqu'à quel point et avec quels effets ? A partir d'une enquête menée sur plusieurs continents, ce livre dresse un portrait des Jubus et analyse les conditions historiques comme les limites culturelles de ce métissage original. C'est tout l'arrière-plan des rendez-vous manqués ou des rencontres plus manifestes entre deux religions orientales (l'une, Proche-orientale et l'autre, Extrême-orientale) qui se révèle pour rendre compte d'antiques et complexes relations que le judaïsme a pu entretenir avec les religions de l'Asie.

Pages