Cours en salle

L'Institut d'Etudes Bouddhiques
(Université Bouddhique Européenne)
propose différents cours accessibles "en salle", à Paris

 

les inscriptions aux cycles de cours de l'année 2016-2017 débuteront le mercredi 7 septembre 2016
 

Les cours proposés par l'IEB sont répartis en différents cycles :
 

Introduction générale

Dans ce cycle de cours, l'Institut développe un programme d'Introduction générale et synthétique à l'histoire du bouddhisme, de sa doctrine, de ses pratiques et des différentes écoles qui se sont développées au fil des siècles. Ces cours sont donc accessibles à tous, sans formation ni connaissances spécifiques préalables.
=> plus de détails
 

Parcours certifiant

Si  vous souhaitez disposer d’un encadrement et d’un contrôle des connaissances, afin de travailler plus activement pour être sûrs d’assimiler les connaissances découvertes en cours, l'IEB propose un parcours de Certification « Connaissance du bouddhisme » qui s'effectue sur la base du cursus « Introduction générale » - cycle 1.
=> plus de détails
 

Approches thématiques

Ces cours proposent, chaque année, d'aborder une ou plusieurs thématiques et de les étudier dans les différents courants et écoles du bouddhisme. Ils supposent une connaissance préalable du bouddhisme en général et de son histoire, telle qu'elle est délivrée, notamment, dans les cours d'Introduction générale.
=> plus de détails
 

Ateliers

Ces "Ateliers" proposent d'aborder un thème, une oeuvre, une notion, etc. de manière interactive, par l'étude de documents et la réflexion personnelle, sous la direction d'un enseignant ou d'un collaborateur de l'IEB. Proposés sous forme de cycles, ils peuvent se dérouler sur quelques semaines ou l'année universitaire entière, d'octobre à juin, accessibles à un public désireux d'en connaître davantage...
=> plus de détails
 

Journées thématiques

Des "Journées"... pour découvrir le bouddhisme, conçues pour des "grands débutants"... ou approfondir une notion-clé, accessibles à un public déjà connaisseur !
=> plus de détails
 

Soirées

L'IEB propose à ses adhérents des "Soirées", accessibles à tout public ! Soirées de rencontre et de découverte autour d'une personnalité, d'un livre, de documents visuels... Même si certaines personnalités invitées seront parfois amenés à présenter leur expérience ou leur travail lors d'un court exposé d'introduction, ces soirées privilégieront avant tout l'échange et les questions-réponses !
=> plus de détails
 

Voyage culturel

L'IEB propose aussi à ses adhérents un Voyage culturel, pour découvrir les hauts lieux du bouddhisme en Asie. La destination change chaque année...
=> plus de détails

 

Introduction générale

Présentation du cours

Bhikkhu_etudiant.JPG
Centre d'étude et d'enseignement indépendant, l'Institut d'Etudes Bouddhiques (anciennement "Université Bouddhique Européenne") propose, depuis 1999, un cycle de cours unique dans son approche.
Celui-ci tient compte tant de l'enseignement traditionnel que des recherches scientifiques, les enseignants étant à la fois des universitaires et des pratiquants (chacun d'eux se rattachant à l'une des principales écoles bouddhistes présentes en Europe).
Ce double point de vue permet d'aborder le bouddhisme aussi bien dans sa dimension spirituelle et universelle, qu'historique et sociologique, et donc de mieux comprendre la formation et l'expression des doctrines de chaque école, en fonction de leur contexte.
Rigoureux, structuré et riche d'informations généralement peu accessibles dans les ouvrages en français disponibles au grand public, le cours d'Introduction au Bouddhisme n'en reste pas moins abordable, même sans connaissance préalable.

Ce cours comporte trois cycles de séances de trois heures.

Le 1er cycle, comportant 10 séances, est plus particulièrement consacré à une approche synthétique des notions fondamentales et des principales pratiques du bouddhisme, tel qu'il s'est développé en Inde du Ve s. avant J.-C. jusqu'au Xe s. de notre ère environ.
=> en savoir plus

Le 2e cycle, comportant 10 séances, propose une approche plus historique, consacrée à la présentation de courants et d'écoles qui se sont développés en Inde puis hors de l'Inde, que ces écoles aient finalement disparues ou qu'elles aient poursuivi leur développement jusqu'à aujourd'hui.
=> en savoir plus

Le 3e cycle, comportant 5 séances, est consacré à l'implantation du bouddhisme en Occident, dans ses conditions historiques et par la présentation des principaux courants et écoles qui y sont aujourdhui présents. On y évoque non seulement le rôle historique joué par ses écoles mais aussi leurs caractéristiques, voire les transformations subies ou voules lors de ce processus de diffusion.
=> en savoir plus
 

Les cours ont lieu :

  • 1er cycle : le samedi matin (de 10 h à 13 h), au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris)
  • 2e cycle : le samedi matin (de 10 h à 13 h), au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris)
  • 3e cycle : cette année, ce cycle n'est proposé qu'en visio-conférence
     

Chargés de cours :
Philippe Cornu, Jérôme Ducor, Christine Kontler, Dominique Trotignon
=> présentation des intervenants

Vous pouvez découvrir le 1er cycle en vidéo grâce aux deux extraits accessibles dans notre page "Vidéos de l'Institut" (rubrique "Médiathèque - documentation")

 

Les fondements du bouddhisme

Introduction générale - cycle 1

calendrier des cours
année universitaire 2016-2017

10 séances, le samedi matin, de 10 h à 13 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Intro-1 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible en visio-conférence
 

Ce cycle de cours constitue la base du parcours certifiant
"Connaissance du bouddhisme :
Les fondements du bouddhisme en Inde"

Ce cycle 1, comportant 10 séances, est consacré à une approche synthétique des notions fondamentales et des principales pratiques du bouddhisme, tel qu'il s'est développé en Inde du Ve s. avant J.-C. jusqu'au Xe s. de notre ère environ.
Les étudiants reçoivent en début d’année un fascicule de cours, comprenant un synopsis détaillé du sujet abordé dans chaque séance, des documents d’illustration (textes et images), une bibliographie, un lexique ainsi qu'un guide de révision pour auto-évaluer les connaissances acquises.
Chaque séance fait l'objet d'enregistrements audio et vidéo qui sont mis à disposition des étudiants sur le site de l'IEB.
Les étudiants disposent aussi d'un forum de discussion où ils peuvent, entre chaque séance, poser des questions et demander des précisions.
 

  • samedi 22 octobre 2016 - Dominique Trotignon
    Le bouddhisme dans son contexte indien
    Le contexte historique et spirituel de la naissance du bouddhisme.
    Qu'est-ce qu'un buddha et que savons-nous du buddha historique Gautama ?

     
  • samedi 19 novembre - Dominique Trotignon
    Les fondements doctrinaux du bouddhisme (1)
    Définition du terme Dharma. Les caractéristiques du saṃsāra : la souffrance, existence ou non-existence du "Moi", le karma et les renaissances
     
  • samedi 10 décembre - Dominique Trotignon
    Les fondements doctrinaux du bouddhisme (2)
    La vision juste des choses "telles qu'elles sont" : conditionnement ou "coproduction conditionnelle" ; le nirvāṇa et l'Eveil (bodhi)
     
  • samedi 7 janvier 2017 - Dominique Trotignon
    Les fondements de la pratique bouddhique
    Qu'est-ce qu'être "bouddhiste" ? La "prise de refuges" et les "préceptes" ; les pratiques de "développement de l'esprit" (ou "méditation").
     
  • samedi 28 janvier - Dominique Trotignon
    Les pratiques spécifiques aux écoles anciennes
    Les voies de l'arhat et du bodhisatta
     
  • samedi 25 février - Philippe Cornu
    Les fondements du Mahāyāna (Grand Véhicule)
    Herméneutique (principes d'interprétation), perspective et principes-clés du Grand Véhicule
     
  • samedi 18 mars - Philippe Cornu
    Les écoles philosophiques du Mahāyāna
    L'école de la voie médiane ou Madhyamaka, l'école Yogācāra de "l'Esprit seul"
     
  • samedi 22 avril - Philippe Cornu
    Les pratiques spécifiques du Mahāyāna
    L'éthique et la voie du bodhisattva, "méditation" et pratiques de compassion
     
  • samedi 20 mai - Philippe Cornu
    Les fondements du Vajrayāna (Véhicule de diamant)
    La "nature de buddha" et les principes des pratiques tantriques
     
  • samedi 17 juin - Philippe Cornu
    Les pratiques du Vajrayāna
    Les méthodes tantriques des tantra, externes et internes

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs

cycle entier uniquement
tarif plein : 219 € ; tarif réduit : 177 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 73 € ; tarif réduit : 3 x 59 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin septembre ou fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

Dans le cadre du parcours diplômant
Certification « Connaissance du bouddhisme : Les fondements du bouddhisme en Inde »
inscription complémentaire ouvrant droit au suivi pédagogique personnel : 198 € (3 x 66 €)

Inscriptions

L'inscription à ce cours n'est possible que pour l'ensemble du cycle (pas d'inscription à la séance).

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Les écoles historiques

Introduction générale - cycle 2

calendrier des cours
année universitaire 2016-2017

10 séances, le samedi matin, de 10 h à 13 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Intro-2 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible en visio-conférence

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

 

Ce 2e cycle, comportant 10 séances, propose une approche historique, consacrée à la présentation des courants et des écoles qui se sont développés en Inde puis hors de l'Inde, que ces écoles aient finalement disparu ou qu'elles aient poursuivi leur développement jusqu'à aujourd'hui.
Les étudiants reçoivent en début d’année un fascicule de cours, comprenant un synopsis détaillé du sujet abordé dans chaque séance, des documents d’illustration (textes et images), une bibliographie et un lexique.
Chaque séance fait l'objet d'un enregistrement audio qui est mis à disposition des étudiants, en téléchargement, sur le site du cours.
Les étudiants disposent aussi d'un forum de discussion où ils peuvent, entre chaque séance, poser des questions et demander des précisions.
 

  • samedi 15 octobre 2016
    Les écoles indiennes abhidharmiques – Dominique Trotignon
    Issues du bouddhisme ancien, différentes écoles indiennes ont poursuivi le développement de l’enseignement bouddhique par la constitution de traités d’Abhidharma. Ce cours propose d’en découvrir les quatre principaux courants et leurs grandes caractéristiques, dans leur principe et leurs principales évolutions, notamment en ce qui concerne la notion de karman et de sa rétribution.

  • samedi 5 novembre 2016
    L’émergence du Mahāyāna – Dominique Trotignon
    C'est au sein des écoles anciennes que le Mahāyāna est d'abord apparu, comme une réforme interne du milieu « monastique », prônant un retour aux sources. Au fil des siècles, il connaîtra des évolutions doctrinales et pratiques qui modifieront graduellement sa place au sein de la communauté bouddhique et donneront finalement naissance à une nouvelle école, en Asie centrale et en Chine, puis finalement aussi en Inde, aux alentours du Ve siècle de notre ère.

  • samedi 3 décembre 2016
    Le Theravāda et ses courants – Dominique Trotignon
    Fondé sur le canon pāli - le premier à avoir été fixé par écrit - le Theravāda n'apparaît formellement qu'au Ve siècle de notre ère, dans l'île de Ceylan, comme une réaction traditionnaliste aux évolutions du Mahāyāna. Développant des caractéristiques spécifiques, il se diffusera dans toute l'Asie du sud-est, supplantant d'autres écoles qui s'y étaient précédemment implantées, tout en continuant à évoluer jusqu'à aujourd'hui...

  • samedi 21 janvier 2017
    L’école chinoise Huayan [Hua-yen] – Christine Barbier-Kontler
    Cette école tire son nom du texte de base qu’elle honore, le Huayan jing, « Sūtra de l’ornementation fleurie » (Avatasakasūtra). Nous présenterons les origines et le développement de cette école majeure du bouddhisme chinois, aussi importante que l’école Tiantai ou l’école Chan (Zen). Puis, certains points de doctrine seront exposés, notamment l’interpénétration du shi, les « phénomènes » et du li, l’« Absolu », et les rapports entre l’unité et la multiplicité.

  • samedi 4 février 2017
    Les écoles bouddhiques tibétaines – Philippe Cornu
    Les écoles bouddhiques tibétaines s'appuient toutes sur un socle monastique et mahayanique auquel se superposent les pratiques du Vajrayāna, cet ensemble complexe provenant majoritairement des enseignements du bouddhisme indien. Ce qui les différencie est l'existence de lignées distinctes et leur histoire, les choix philosophiques préférentiels et les tantra appliqués dans une école donnée. Il existe quatre principales écoles actuellement mais elles ont été plus nombreuses par le passé. Seront abordées les caractéristiques essentielles de chacune de ces écoles.

  • samedi 4 mars 2017
    Le Dzogchen ou « Grande Perfection » dans les écoles du Tibet – Philippe Cornu
    Dzogchen signifie « Grande Perfection » et désigne notre dimension éveillée primordiale, au-delà des caractéristiques relatives des méthodes, des écoles ou des courants. Non tantrique, le Dzogchen se présente comme la voie de l'autolibération et ne s'appuie nullement sur l'esprit conceptuel. Cependant, le Dzogchen, conçu comme une voie donnant accès à l'Éveil et issue de lignées spirituelles, est surtout enseigné dans les deux écoles tibétaines les plus anciennes, l'école Nyingmapa et l'école Youngdroung bön, mais il est aussi apprécié par des maîtres d'autres écoles comme l'école Kagyüpa notamment.

  • samedi 25 mars 2017
    Les écoles de la Terre Pure  – Jérôme Ducor 
    L'enseignement sur la "Terre Pure" des Buddha et la possibilité d'y renaître est l'un des plus anciens témoignages du Mahāyāna en Inde. Il donnera naissance, en Chine, à une école spécifique qui ne cessera d'évoluer tout en se diffusant dans tout l'Extrême-Orient. Présent aujourd'hui en Chine, au Vietnam et au Japon, c'est surtout dans ce dernier pays qu'il connaîtra ses évolutions les plus abouties, qui en font l'un des courants les plus originaux du Mahāyāna.

  • samedi 8 avril 2017
    Les écoles du « Sūtra du Lotus » (Tendai & Nichiren)  – Jérôme Ducor
    L’école chinoise Tiantai (jap. Tendai) constitue l’une des premières écoles proprement chinoise du bouddhisme. Fondée principalement sur le « Sūtra du Lotus », elle fut introduite au Japon où elle s’enrichit des traditions du zen, du tantrisme et de la discipline du Grand Véhicule. Elle fut le berceau de tous les fondateurs des écoles japonaises ultérieures de la Terre Pure et du Zen. Parmi eux se trouve aussi Nichiren (1222-1282), moine polémique qui prôna un retour à la pureté originelle de la doctrine du « Sūtra du Lotus ». 

  • samedi 13 mai 2017
    L’école du Chan / Zen – Christine Barbier-Kontler
    Issue des lignées de transmission de la pratique du dhyāna en Chine, l'école du Chan n'apparaît historiquement qu'à la fin du VIIe siècle. Elle se caractérise par des méthodes spécifiques, notamment la « transmission directe d’esprit à esprit » - qui aurait été introduite en Chine, au VIe s. par un certain Bodhidharma - comme aussi la pratique des "cas public" (kōan). Représentée par plusieurs courants, elle se développe rapidement et se diffuse en Corée, au Viêtnam et au Japon (où elle prend le nom de Sōn, Zen et Thiên), et même, temporairement, au Tibet

  • samedi 10 juin 2017
    L’école tantrique japonaise du Shingon – Jérôme Ducor 
    Le bouddhisme tantrique fut introduit au Japon en 806 par le maître japonais Kūkai, à son retour de Chine. Dans ce pays, le tantrisme – ou ésotérisme (mikkyō) – en était encore à ses débuts, et c’est Kūkai qui en acheva brillamment le système. Son école se caractérise par une philosophie subtile, influencée par l’école Kegon (ch. Huayan), ainsi que par un rituel sophistiqué et un recours important à l’iconographie.
     

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs

cycle entier uniquement
tarif plein : 219 € ; tarif réduit : 177 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 73 € ; tarif réduit : 3 x 59 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin septembre ou fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

 

Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Le bouddhisme en Occident

Introduction générale - cycle 3

année universitaire 2016-2017

5 séances

Ce cycle de cours n'est désormais proposé qu'en téléchargement

Ce 3e cycle, comportant 5 séances, est consacré à l'implantation du bouddhisme en Occident, dans ses conditions historiques et par la présentation des principaux courants et écoles qui y sont aujourdhui présents. On y évoque non seulement le rôle historique joué par ses écoles mais aussi leurs caractéristiques, voire les transformations subies ou voules lors de ce processus de diffusion et d'implantation.
Chaque séance a fait l'objet d'un enregistrement audio et vidéo qui est mis à disposition des étudiants, en téléchargement, sur notre site. Les étudiants disposent aussi d'un Forum de discussion où ils peuvent poser des questions et demander des précisions aux enseignants.
 

  • séance 1
    Découverte et implantation du bouddhisme en Occident - Dominique Trotignon
    Le phénomène récent de l’implantation du bouddhisme en Occident, durant la seconde moitié du XXe siècle, a été précédé d’une longue histoire de rencontres et de découvertes, depuis le Moyen-Age jusqu’à l’époque contemporaine. On évoquera les grandes étapes de cette histoire et les influences, souvent invisibles, qu’elles auront sur la diffusion actuelle du bouddhisme en Occident : tout d’abord la découverte du bouddhisme, en Asie même, par les voyageurs, missionnaires et colons européens ; puis, en Europe, l’étude des textes par les érudits et les intellectuels et, enfin, l’appropriation du bouddhisme par les courants ésotériques qui prépareront les premières « conversions ».

  • séance 2
    Theravāda et l'enseignement de Vipassanā - Dominique Trotignon
    Le Theravāda a été la première forme de bouddhisme asiatique à intéresser les Européens désirant se « convertir », dès la fin du XIXe siècle. Son implantation a ensuite été surtout liée à l’émigration des populations d’Asie du sud-est avant que quelques Occidentaux, européens ou américains, ne s’engagent dans la voie des bhikkhu, en Birmanie ou en Thaïlande, participant ainsi à la diffusion de l’enseignement de la pratique de Vipassanā hors d’Asie. Le Theravāda, aujourd’hui, est donc représenté de plusieurs manières en Occident, par le biais de structures traditionnelles et modernes, voire « modernistes », dont nous étudierons l’origine et les caractéristiques (structures et enseignements).

  • séance 3
    Le bouddhisme Zen - Emmanuel Ollivier
    Le Zen japonais fut l'un des vecteurs importants de diffusion du bouddhisme en Occident. D'abord restreint à quelques communautés installées aux États-Unis, dès le début du XXe siècle, il fera l'objet d'une découverte intellectuelle grâce aux ouvrages de Daisetsu Teitarō Suzuki (1870-1966). C'est à partir des années 1960 que des centres de pratique se développent en Californie puis ailleurs sur le continent américain. En France, c'est le Japonais Taisen Deshimaru (1919-1982) qui contribuera le plus largement à l'implantation du Zen, à la fin des années 1960, en fondant l'Association Zen Internationale. Depuis, différentes lignées de transmission se sont implantées et de nouveaux mouvements se sont créés, notamment en raison du souhait de mieux adapter à l'Occident les enseignements de cette école.

  • séance 4
    Le bouddhisme tibétain - Philippe Cornu
    Depuis l’invasion chinoise du Tibet (années 1960), partout où il s’est implanté dans le monde occidentalisé, le bouddhisme tibétain est devenu majoritaire, devant le Zen et le Theravāda. Si toutes ses écoles sont représentées, elles ne se sont pas implantées de manière équilibrée dans chaque pays. Il en résulte une situation historique, doctrinale et sociale complexe où les « chapelles » se multiplient sans tenir compte de la situation d’ensemble. L’Occident est un laboratoire de transformation d’un bouddhisme culturellement marqué. Porté par des maîtres traditionnels mais aussi par quelques pionniers qui tentent de le traduire en termes contemporains, saura-t-il s’adapter sans perdre l’essence de son message ?

  • séance 5
    Les courants néo-bouddhistes - Philippe Cornu
    Dans la modernité d’avant-guerre puis dans l’ère post-industrielle, qui a vu s’amplifier la globalisation, sont nés de nouveaux courants bouddhistes où s’entrecroisent idées occidentales et traditions asiatiques. Certains d’entre eux, comme la Soka Gakkai ou le bouddhisme Won, sont asiatiques, mais on compte aussi nombre de courants néo-bouddhistes nés en Occident. Sont-ils la traduction moderne de la légendaire adaptabilité du bouddhisme aux circonstances culturelles et historiques ou bien des formes simplifiées voire déformées du bouddhisme traditionnel, témoins d’une instrumentalisation du message du Bouddha ?

=> présentation des intervenants
 

Tarifs et inscriptions

Tarifs

le cycle entier (5 séances) :
tarif plein : 111 €
tarif réduit : 90 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 37 € ; tarif réduit : 3 x 30 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

 

Inscriptions

L'inscription à ce cours n'est possible que pour l'ensemble du cycle.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Parcours certifiant

L'Institut d'Etudes Bouddhiques propose
un cursus permettant d'accéder à une "Certification"

L'IEB propose, depuis 1999, un ensemble de cours d'« Introduction au bouddhisme ».
Certains de nos étudiants suivant cette formation nous ont fait part de leur souhait de disposer
d’un encadrement et de la mise en place d’un contrôle des connaissances qui les inciteraient
à travailler plus activement pour être sûrs d’assimiler les connaissances découvertes en cours.
Pour répondre à cette demande, l’IEB propose désormais un parcours certifiant. 

 

Qu'est-ce qu'une "Certification" ?

La Certification est un diplôme délivré par un organisme privé ou une association, en son nom propre, après validation d'acquis de connaissances et/ou de savoir-faire.
La Certification délivrée par l'IEB n'a pas de finalité professionnelle et n'est pas inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles.

Ce parcours certifiant a pour vocation d'offrir aux étudiants qui le souhaitent un accompagnement pédagogique dans leur apprentissage des connaissances et la validation de leurs acquis via un contrôle continu et la présentation en fin d'année d'un travail personnel élaboré durant le temps du cursus.
 

Certification « Connaissance du bouddhisme »

La Certification « Connaissance du bouddhisme » s'effectue sur la base des cours et de documents complémentaires remis dans le cadre du cursus « Introduction générale », dont le suivi pourra être effectué en salle, à Paris, ou en visio-conférence, via Internet.

Une certification est actuellement accessible :
=> Introduction - cycle 1 : « Les fondements du bouddhisme en Inde »

Le contrôle des connaissances et la validation des acquis s’effectuera grâce à :

  • des questionnaires, à l'issue de chaque séance de cours

Accessibles en ligne, sous forme de « questions à choix multiples » et de « questions ouvertes » donnant lieu à la rédaction d’une réponse argumentée, ces questionnaires feront l’objet d’un corrigé individuel ; ils ont pour but de vérifier l’acquisition et la compréhension des connaissances, tout au long du cursus.
Chaque questionnaire devra être renseigné dans les dix jours suivant la séance de cours.

  • la réalisation d’un travail personnel, à présenter en fin d’année

Ce travail permettra aux étudiants d’approfondir leur étude d’un sujet, choisi en fonction de leurs centres d'intérêt et en accord avec l’équipe pédagogique ; il pourra s’agir d’une recherche iconographique ou bibliographique, de la rédaction d’un dossier ou de fiches de lecture, d'un exposé oral, etc.
La présentation de ce travail personnel permettra à l'équipe pédagogique de s'assurer, en fin d'année, de la bonne compréhension et de la maîtrise des connaissances acquises.

Le suivi des étudiants sera assuré par des membres de l'équipe pédagogique de l'IEB

Des entretiens individuels (dans les locaux de l'IEB, à Paris, ou en ligne, via Skype) seront proposés, au moins une fois par trimestre.
Ces entretiens ont pour but d’apporter une aide à l’apprentissage et de répondre aux difficultés personnelles des étudiants dans leur acquisition des connaissances, ainsi qu'à déterminer le thème du travail personnel à présenter en fin d'année et d'accompagner sa réalisation.
Ils permettront aux étudiants de bénéficier, sous la direction du Directeur pédagogique de l'IEB, Dominique Trotignon, de l'accompagnement d'étudiants "séniors" et de conseils des enseignants.
 

Inscription et tarifs

Inscription

L'inscription au parcours diplômant est ouverte à tous, sans obligation de diplôme ou de formation préalable.
Date limite des inscriptions : vendredi 17 novembre 2016

Elle comporte :
=> l'inscription au cycle de cours du cursus « Introduction générale - cycle 1 : Les fondements du bouddhisme »
=> l'inscription complémentaire ouvrant droit au suivi pédagogique personnel

Les étudiants ayant déjà suivi, entre 2012 et 2015, l'un et/ou l'autre des deux cursus, en salle ou en visio-conférence, ou l'une et/ou l'autre des deux années du Cours en Ligne « Introduction générale au bouddhisme », peuvent s'inscrire au parcours diplômant sans avoir à renouveler leur inscription au cours lui-même.
Il leur sera demandé de s'acquitter de l'adhésion annuelle et de l'inscription complémentaire ouvrant droit au suivi pédagogique personnel et ils auront accès aux enregistrements, audio et vidéo, des cours de l'année.
 

Tarifs
  • adhésion : simple : 40 € ; de soutien : 60 € ou plus
  • inscription au cycle de cours : tarif plein : 219 € (ou 3 x 73 €) ; tarif réduit : 177 € (ou 3 x 59 €)
  • inscription au suivi pédagogique : tarif unique : 198 € (ou 3 x 66 €)
    montant total : tarif plein : 457 € (179 € + 139 € + 139 €) ; tarif réduit : 415 € (165 € + 125 € + 125 €)

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire au parcours diplômant.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut aussi être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (inférieures au smic).

Les inscriptions devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

Il est possible de régler en trois versements trimestriels
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin septembre ou fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

En cas de difficultés spécifiques, un étalement des règlements sur 9 mensualités peut être envisagé.

 

Approches thématiques

Présentation

Ce cycle de cours permet de développer et d'approfondir l'étude de notions essentielles et de pratiques propres aux différents courants du bouddhisme, évoquées dans les cours d'Introduction générale. L'approche est thématique et les thèmes abordés changent chaque année. Il est préférable (mais non obligatoire...), pour pouvoir y participer, d'avoir déjà suivi le cycle de cours "Introduction générale" ou d'avoir une bonne connaissance préalable du bouddhisme.

Pour l'année universitaire 2016-2017, l'IEB propose :

Le 1er cycle est consacré à l'étude des notions de "sagesse et connaissance" et de ses diverses significations et interprétations dans le bouddhisme : en comparaison avec la notion telle qu'elle est comprise en Occident, selon le bouddhisme ancien (canon pāli), dans le bouddhisme indo-tibétain (selon l'école Mahāyāna du Yogacara et le Dzogchen) et selon l'école indienne des "logiciens".
=> en savoir plus

Le 2e cycle propose d'aborder la question de la violence : d'abord par une approche historique de deux types de justification de la violence, dans le bouddhisme indien et le bouddhisme chinois ; puis, à l'époque contemporaine, une réflexion générale sur la violence du monde "global" dans lequel s'inscrit le bouddhisme "occidentalisé" et les situations socio-politiques spécifiques au Tibet et au Sri-Lanka.
=> en savoir plus

Le 3e cycle est consacré à l'étude de textes représentatifs des divers courants du bouddhisme : avec deux textes classiques consacrés au thème du karma, issus du Mahāyāna indien (Vasubandhu) et de la tradition du Theravāda cinghalais (Buddhaghosa), une oeuvre représentative de l'acculturation du bouddhisme en Chine (Taluan) et un texte contemporain expliquant notamment les applications pratiques de la doctrine de la "vacuité", selon la tradition tibétaine.
=> en savoir plus

Le 4e cycle propose une introduction à l'art bouddhique, à travers la présentation de grands sites - en Inde (Sārnāth, Bodh-Gāya, Kuśināgar) et en Chine (les sanctuaires rupestres de Yungang à Longmen) - les caractéristiques de l'art bouddhique de Thaïlande, la représentation traditionnelle des domaines de renaissance (enfers et cieux) et la représentation iconographique des maîtres de lignées (en Chine et au Tibet).
=> en savoir plus

Ces cours sont accessibles à toute personne adhérente de l'IEB, avec inscription pour le cycle entier ou à la séance. Ils sont aussi accessibles aux non-adhérents, à la séance.
Les inscriptions seront enregistrées dans l'ordre d'arrivée du règlement. Les inscriptions au cycle complet seront toujours privilégiées ; les inscriptions à la séance ne seront acceptées qu'en fonction des places disponibles.

Ces cours ont lieu au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) - inscription préalable obligatoire

 

Sagesse et connaissance

Approches thématiques - cycle 1

calendrier des cours
année universitaire 2016-2017

5 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Appr. 1 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible en visio-conférence

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

 

  • samedi 22 octobre 2016 – Françoise Bonardel
    Sagesse et connaissance, en bouddhisme et en Occident
    À quoi bon connaître davantage si le savoir acquis ne rend pas plus sage ? La modernité occidentale s'est détournée de cette question à laquelle voies spirituelles et philosophies se sont efforcées de répondre, non sans mettre en cause le savoir s'il favorise l'inflation de l'ego. De manière plus radicale encore le bouddhisme enseigne depuis ses origines à ne pas se laisser prendre au jeu d'une connaissance qui n'aurait d'autre fin que d'accroître la puissance. Qu'est-ce donc que l'ignorance à quoi met fin la connaissance, et pourquoi celle-ci peut-elle se transformer en sagesse libératrice (prajñā) ?

  • samedi 19 novembre 2016 – Dominique Trotignon
    Le lexique de la connaissance dans le canon pāli
    Loin d'être représenté par un terme unique, l'acte de "connaissance" est évoqué, dans les textes bouddhiques, par un lexique d'une extrême variété. La racine "jñā" (grec : gnôsis ; latin : gnoscere) y occupe une place de choix, mais tout en présentant de nombreuses nuances distinctives (ñāna, añña, saññā, viññāṇa, paññā, abhiññā...). Très souvent liée au sens de la "vue" (vijjā, dassana, diṭṭhi, cakkhu...), la connaissance est aussi présentée comme un acte d'expérimentation individuelle qui relève du "toucher" (sacchi-karoti). À travers l'étude de ce vaste lexique, on tentera de mieux cerner cette notion complexe et de déterminer quel est son (ou ses) objet(s). On s'interrogera aussi sur l'absence de toute mention de la connaissance dans le célèbre Sermon de Bénarès sur dukkha...

  • samedi 10 décembre 2016 – Philippe Cornu
    La « Sagesse primordiale » (jñāna) dans le Yogacara et le Dzogchen
    Dans le courant yogācāra du Mahāyāna apparaît la notion de sagesse primordiale (skt. jñāna ; tib. ye shes), distincte de celle de prajñā, la connaissance éminente. Il s'agit d'abord d'une transformation radicale des huit consciences envisagée lors de la "révolution du support" (āśraya-parāvrtti). Dans le Vajrayāna, la notion de jñāna s'affine en cinq modalités et se systématise pour trouver son exposé final au sein du Dzogchen où elle exprime les cinq modalités de connaissance primordiale, la quintuple luminosité porteuse de connaissance propre à la nature de l'esprit, rig pa.

  • samedi 21 janvier 2017 – Paul Magnin
    Sagesse et connaissance dans le bouddhisme chinois
    "Éveil", "sagesse" et "connaissance" sont autant de termes et d’expériences qui ont fait l’objet de débats animés en Chine. Ils ont été au cœur de controverses touchant à la problématique de l’expérience intérieure ouvrant sur l’Éveil, indissociable de l’équanimité (upekśa), quand l’esprit est dans une parfaite quiétude, au-delà de toutes idées et notions, sans émotivité ou impressions affectives. À ce stade, l'esprit est dans le "non-mouvement", expression essentielle dans le bouddhisme chinois qui a néanmoins développé de nombreux concepts pour montrer comment on passe de la connaissance à la sagesse puis à l’Éveil. Il convient donc d’éclairer l’ensemble de la problématique à la lumière de la pensée chinoise et de tracer le processus qui a conduit à un "dépassement de l’expérience noétique" (titre donné à un opuscule chinois, essentiel pour comprendre tous les enjeux de la question).

  • samedi 4 février 2017 – Vincent Eltschinger
    Les logiciens bouddhistes en Inde
    Le bouddhisme des « théoriciens de la connaissance » (6e-13e siècle) naît du croisement de deux ordres de faits : d’un côté, des développements internes à la « science de la logique » (hetuvidyā), l’une des cinq disciplines prévues au curriculum des bhikṣu et des bodhisattva ; de l’autre, d’une situation sociale et historique qui voit le bouddhisme avoir à se défendre contre l’hostilité et les objections de l’orthodoxie brahmanique, et à faire concurrence au śivaïsme sur les terrains rituel et politique. De cette circonstance naîtra un courant mettant la logique et la théorie de la connaissance au service de la défense du bouddhisme comme voie de salut. Si les représentants de ce courant ne développent aucune tradition doctrinale nouvelle, ils dotent le bouddhisme d’instruments intellectuels sophistiqués. Ils s’efforcent ce faisant d’édifier un véritable système de la connaissance humaine articulé sur la raison humaine comprise comme le jeu de la perception et de la déduction logique. Cette conférence présentera les enjeux historiques, doctrinaux et épistémologiques de cet important courant du bouddhisme indien tardif.

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (5 séances) :
    tarif plein : 102 €
    tarif réduit : 81 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 34 € ; tarif réduit : 3 x 27 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

 

  • à la séance :
    adhérents : 23 €
    non adhérents : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Bouddhisme et violence

Approches thématiques - cycle 2

calendrier des cours
année universitaire 2016-2017

5 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Appr. 2 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible en visio-conférence

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)
 

  • samedi 28 janvier 2017 –  Dominique Trotignon 
    Non-violence et violence légitimée...
    Si le Canon bouddhique contient de nombreux enseignements du Buddha prônant la non-violence (ahiṃsa), celle-ci n'occupe pourtant pas la place centrale qui est la sienne dans d'autres traditions indiennes comme le jaïnisme. Au fil des siècles, les bouddhistes ont même développé un rapport assez ambigü à cette valeur, allant jusqu'à en légitimer un usage circonstancié... Ce fut particulièrement le cas en ce qui concerne la violence institutionnelle (justice et guerre), apanage des souverains bouddhistes se réclamant du modèle du roi Aśoka, dont la réalité historique a largement été modifiée par ses hagiographes bouddhistes.

  • samedi 4 mars 2017 – Sylvie Hureau
    Renoncement à soi-même et sacrifice rituel dans le bouddhisme chinois.
    Si les actes de sacrifice rituel sont attestés de longue date dans le bouddhisme chinois, aussi bien chez les moines que les moniales, les motivations et les circonstances varient d’un cas à l’autre : alors que certains sont effectués en offrande au Buddha, d’autres le sont pour sauver des êtres vivants, et d’autres encore pour protester contre la politique à l’égard du clergé. Nous étudierons les textes et les modèles qui les ont suscités, dans les Mahāyānasūtra et les sūtra de la tradition ancienne, et lirons quelques récits concrets dans les sources historiographiques chinoises.

  • samedi 22 avril 2017 – Raphaël Liogier
    Le bouddhisme occidentalisé au coeur des violences du monde globalisé
    Circulation massive et planétaire d'images, de symboles et de narrations, la globalisation est donc aussi un champ de bataille où s'affrontent imaginaires, désirs et frustrations. Une simple mode, une esthétique, un jeu ou un sport, des pratiques diverses ou des hobbies peuvent tracer plus ou moins durablement les frontières d’espaces de vie collectifs sans territoire géographiquement stables. Ces nouvelles identités peuvent se télescoper et provoquer des effets violents d'acculturation. Certains espaces de désir ont à peine le temps de se former et de se formuler ; d’autres réussissent, comme le bouddhisme occidentalisé, avec ses leaders déterritorialisés comme le dalaï lama, à occuper une part conséquente du champ symbolique mondial. Ce sont de véritables pays imaginaires sans frontières fixes, sans espaces stables, dans lesquels des hommes se ressemblent, se distinguent, luttent, et donc aussi s'agressent virtuellement. Le bouddhisme n'échappe pas à ces jeux dangereux. 

  • samedi 20 mai 2017 – Éric Vinson
    Bouddhisme et violence au Tibet
    Parmi toutes les formes de bouddhisme, le tantrisme insiste particulièrement sur les notions d'énergie et de transmutation, "par delà bien et mal". Dans le Vajrayāna himalayen, ésotérisme devenu paradoxalement religion populaire, abondent ainsi des figures de puissance : grands accomplis aux pouvoirs (réputés) surhumains et au comportement parfois "non conventionnel", combats magiques et exorcismes, déités "courroucées" et "protecteurs" masculins ou féminins au symbolisme effrayant et aux mythes remplis d'interventions "musclées"… Le tout dans une culture où le bouddhisme est depuis des siècles au fondement d'un ordre socio-politique non sans défaut : féodalisme, clanisme, inégalités, sectarisme de lignée… Dans ce contexte spécifique, quand l'usage de la force (symbolique ou réelle) revient-elle à la violence ? Comment cette dernière est-elle légitimée ou critiquée ? Et qu'advient-il quand cette tradition s'enracine dans l'Occident moderne ?

  • samedi 17 juin 2017 – Éric Meyer
    La politisation du Saṅgha singhalais et la légitimation de la violence
    Dès avant la période de la guerre civile qui a opposé les séparatistes tamouls au gouvernement sri lankais (1983-2009), et jusqu’à la défaite électorale du président Rajapakse (2015), de larges sections du Saṅgha singhalais se sont politisées ; quelques bhikkhu se sont fait élire au Parlement, une minorité (notamment les membres du Bodu Bala Sena, l’Armée de la Force Bouddhique), a appelé à la lutte violente contre les minorités non-bouddhistes (hindouistes, musulmans et adeptes de sectes protestantes) accusées de menacer l’identité nationale. On présentera la construction de ce bouddhisme politique à partir des textes qui lui ont servi de matériau, des bhikkhu qui en ont été les architectes, et des politiciens qui en ont été les entrepreneurs.

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (5 séances) :
    tarif plein : 102 €
    tarif réduit : 81 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 34 € ; tarif réduit : 3 x 27 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

 

  • à la séance :
    adhérents : 23 €
    non adhérents : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Le bouddhisme et ses textes

Approches thématiques - cycle 3

calendrier des cours
année universitaire 2016-2017

4 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Textes »]

Ce cycle de cours est aussi accessible en visio-conférence

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seule une inscription "à la séance" est accessible aux non-adhérents)

 

  • samedi 18 mars 2017
    « La discussion sur les preuves du karma » de Vasubandhu – Philippe Cornu
    Dans ce texte, Vasubandhu reprend toutes les grandes théories anciennes sur le karma et, par un dialogue fictif avec des adversaires et contradicteurs, amène la question jusqu'à l'explication propre au système philosophique du Yogācāra. On assiste ainsi à l'émergence de la notion de conscience base universelle, notion-clé d'une explication de l'esprit et du monde conditionné où tout est production de l'esprit pour l'esprit.

  • samedi 8 avril 2017
    « La pureté dans l'élimination des doutes » de Buddhaghosa – Dominique Trotignon
    "La pureté dans l'élimination des doutes désigne la connaissance qui s'instaure progressivement quand la compréhension des conditions [d'apparition] du nāma-rūpa élimine les doutes relatifs aux trois temps". Ainsi débute le chapitre XIX du Visuddhimagga, un texte relativement court (8 pages) dans lequel Buddhaghosa synthétise les différentes voies d'accès à la "vision juste" ou "vision des choses telles qu'elles sont" qui permet de mettre fin à la croyance erronée en l'existence d'un "soi individuel" persistant à travers les trois temps : passé, présent et avenir. C'est aussi pour lui l'occasion de revenir sur les principes fondamentaux du kamma exposés sous douze aspects - connaissance que seul un Buddha maîtrise de façon complète mais que tout pratiquant doit néanmoins garder à l'esprit.

  • samedi 13 mai 2017
    Le « Commentaire du Traité de la Terre pure de Vasubandhu » par Tanluan – Jérôme Ducor
    Situé dans la période entre les traductions des grands sūtra par Kumārajīva (344-413) et la fondation des écoles caractéristiques du bouddhisme chinois, ce texte à la fois fidèle à la tradition et débordant d’originalité est un excellent témoignage des efforts d’adaptation des grands thèmes bouddhiques indiens - notamment du Mādhyamika - à la mentalité chinoise. Mais il a joué un rôle encore plus important au Japon, où encore aujourd’hui lui sont consacrés des dizaines et des dizaines d’études.
    Tanluan (476-542) est un exemple particulièrement représentatif d’une certaine élite de son époque, alliant la vocation d’un ermite des montagnes, d’un lettré versé dans les Classiques chinois, d’un médecin au fait de la tradition taoïste et, enfin, d’un moine bouddhiste se consacrant à faire connaître l’enseignement de la Terre pure dans lequel il avait crû trouver la clef de la délivrance.

  • samedi 10 juin 2017
    « Au coeur du ciel » : L'enseignement du Mādhyamika dans la tradition kagyü – Christian Charrier
    "Au Coeur du ciel" s'adresse aux occidentaux désireux de comprendre la philosophie de la Voie médiane (Mādhyamika ) telle qu'elle est étudiée et mise en pratique au sein de la tradition tibétaine des Kagyüpas. Cette étude repose sur l'explication d'un commentaire tibétain du VIIIe Karmapa, qui explique les points subtils du raisonnement analytique qui permet l'expérience directe de la vacuité : un état non référentiel où l'esprit perçoit sa vraie nature et celle de tous les phénomènes. Nous verrons comment le système madhyamaka, qui permet d'aboutir à une certitude de la vue juste, s'inscrit dans la pratique du Mahāmudrā, qui constitue le cœur de la lignée kagyüpa.

=> présentation des intervenants
 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (4 séances) :
    tarif plein : 81 €
    tarif réduit : 66 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 27 € ; tarif réduit : 3 x 22 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

  • à la séance :
    adhérents : 23 €
    non adhérents : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Introduction à l'art bouddhique

Approches thématiques - cycle 4

calendrier des cours
année universitaire 2016-2017

5 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Art »]

Ce cycle de cours est aussi accessible en visio-conférence

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seule une inscription "à la séance" est accessible aux non-adhérents)

 

  • samedi 15 octobre 2016
    L’art bouddhique en Thaïlande – Véronique Crombé
    L’éclosion d’un premier art bouddhique sur le territoire de l’actuelle Thaïlande fut le fait des Môns, bien avant que les peuples Thaïs ne s’y implantent à partir du XIIIe siècle, après une lente infiltration. Le bouddhisme de tradition ancienne, prédominant dans les royaumes thaïs qui se succèdent dès lors, marque d’une empreinte indélébile un art qui est presque exclusivement religieux. Les monastères se mettent en place, selon un schéma classique, et une très belle — mais hélas fort fragile — architecture de bois aux décors finement travaillés se développe. Le stûpa prend une silhouette caractéristique et intègre certains éléments empruntés aux tours sanctuaires de l’art khmer. Incontestablement tributaire des modèles indiens, l’image du Buddha, qui domine l’iconographie, n’en acquiert pas moins en Thaïlande des caractères très distincts, dus en partie à une habile synthèse des multiples influences artistiques en présence, môns et khmères notamment. Elle trouve également sa place dans la peinture, dont le répertoire accorde une grande importance aux récits des vies antérieures du Buddha mais s’ouvre également aux épopées de l’hindouisme.

  • samedi 3 décembre 2016
    Sur les pas du Buddha : Sārnāth, Bodh-Gāya, Kuśināgar – Dominique Trotignon
    Bodhgāya, Sārnāth et Kuśināgar constituent trois des sites les plus sacrés de l'Inde bouddhique. Lieux de l'Eveil, du premier enseignement et de l'Extinction définitive, ils font l'objet de pèlerinages depuis les tout débuts de l'histoire du bouddhisme et, à ce titre, offrent aux fidèles une occasion de marcher "dans les pas" du Buddha... au sens strict : chaque site propose en effet une géographie monumentale qui permet aux pèlerins de générer les pensées adéquates aux lieux qu'ils visitent. Nous présenterons ces trois sites, leur "géographie sacrée", les récits qui leur sont associés et leurs principales œuvres, essentiellement architecturales.

  • samedi 7 janvier 2017
    L'Art bouddhique en Chine au temps des Wei du Nord (386-535), de Yungang à Longmen – Christine Kontler
    Issus des steppes situées aux marches septentrionales de la Chine, les Tuoba (ou Tabgatch) transforment, entre les IVe et VIe siècles, leur ancienne confédération nomade en un Etat royal, puis impérial. Après leur conquête des territoires chinois du nord et de l’ouest, ils adoptent le prestigieux nom dynastique de Wei. Souverains et aristocrates soutiennent le bouddhisme qui devient bientôt la religion de leur Etat ;  ses institutions, temples et monastères se multiplient comme s’élaborent les termes de la rencontre entre l’art chinois classique et les mondes indiens et sérindiens. Non loin de leurs deux capitales successives, Datong (Shanxi)  et Luoyang (Henan), les empereurs Wei patronnent la réalisation de sanctuaires rupestres qui magnifient leur souveraineté et rehaussent leur prestige. Après Yungang, proche de Datong, nous « visiterons » Longmen et Gongxian près de Luoyang, hauts lieux de la présence bouddhique en Chine et témoins de la première grande floraison d’un art bouddhique qui devient chinois.

  • samedi 25 février 2017
    Iconographie des cieux et des enfers bouddhiques  – Guy Bellocq
    La cosmologie bouddhique ancienne est un système syncrétique des univers indiens et iraniens (védiques) sur lequel les docteurs du bouddhisme ont greffé la loi de rétribution des actes conduisant aux renaissances dans les différents mondes samsariques. Dès lors il fallait expliquer aux populations la complexité du système et les mécanismes conduisant vers ces différents mondes de renaissance. Des mondes comme ceux des humains et des animaux ne nécessitaient pas de descriptifs élaborés, ce qui n’était pas le cas des mondes divins et infernaux : il fallait les représenter dans toute leur réalité ou leur cruauté pour inciter les êtres à adopter la bonne conduite. Nous étudierons ce qu’en disent les textes canoniques et regarderons les réalisations des peintres et sculpteurs qui, depuis deux millénaires, mettent leur talent et leur imagination au service de ces représentations.

  • samedi 25 mars 2017
    Les portraits des maîtres – Helen Loveday
    En complément aux représentations iconiques de buddha et de bodhisattva, la pratique de réaliser des portraits des maîtres bouddhiques s’est développée dans plusieurs traditions, notamment dans les écoles du Mahāyāna et du Vajrayāna. Ces portraits, peints ou sculptés, attestent de l’importance accordée au maître dans la transmission de la Loi et de son rôle essentiel de guide pour le pratiquant. Ce cours présentera d’une part les portraits de la tradition sino-japonaise et d’autre part les portraits tibétains. 

=> présentation des intervenants
 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (5 séances) :
    tarif plein : 102 €
    tarif réduit : 81 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois versements trimestriels (tarif plein : 3 x 34 € ; tarif réduit : 3 x 27 €)
En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

 

  • à la séance :
    adhérents : 23 €
    non adhérents : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Ateliers

Les Ateliers proposent d'aborder un thème, une oeuvre, une notion, une langue, etc. de manière interactive, par l'étude de documents et la réflexion personnelle, sous la direction d'un enseignant de l'IEB.

Même si les enseignants sont amenés à proposer quelques exposés magistraux, les "Ateliers" supposent une participation réelle et active des étudiants. Selon les thèmes abordés, ils sont invités à lire, préalablement aux séances de cours, un ou plusieurs textes sur le sujet étudié. L'enseignant ouvre des pistes de recherches, pose les problèmes, apporte les informations indispensables... Il s'agit d'une invitation à une réflexion menée en commun afin que chaque séance donne lieu à des échanges.
Ces ateliers sont accessibles à toute personne ayant déjà suivi des cycles de cours de l'IEB ou pouvant justifier d'une bonne connaissance générale du bouddhisme ou du sujet spécifique abordé.
 

année universitaire 2016-2017

Cycle 1

Découverte du canon pāli

avec Dominique Trotignon

10 séances, le jeudi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 1 »]

Cet Atelier peut aussi être suivi en visio-conférence

Le canon pāli est le plus ancien témoignage écrit de la transmission de l’enseignement bouddhique dont nous disposions aujourd’hui. Cet atelier se présente comme une « découverte accompagnée » et se propose d’en faire découvrir les particularités à travers l’étude de textes choisis en fonction de leur traitement d’un thème. On pourra ainsi mieux en découvrir les caractéristiques en confrontant des textes de formes et d’époques différentes, répartis dans ses différents volumes.
On privilégiera les textes disponibles en traduction française, mais on pourra aussi se référer à des traductions anglaises. Le texte pāli sera aussi utlisé, notamment pour clarifier les questions de lexique.
Attention : cet Atelier n'est pas un cours d'initiation à la langue du pāli !
Cet Atelier a débuté en 2012-2013 et se poursuivra encore sur plusieurs années...

Durant cette année 2016-2017, nous étudierons les termes nibbāna et paṭicca saṃuppāda

Le terme nibbāna connaît deux étymologies : l'une, scientifique, en fait un dérivé du verbe nibbāti, « s'éteindre » ou « être soufflé », et se traduirait par « extinction » ; l'autre, traditionnelle, le considère comme un composé exprimant l'idée de « hors de (nir-) la forêt (vāna) », celle-ci étant comprise comme un ensemble de végétaux enchevêtrés, et signifierait alors : « sortie des entraves ». Le terme est souvent utilisé sous sa forme adjective (une personne « nibbanée ») ou sous sa forme verbale et la question - irrésolue... - se pose de savoir si le nibbāna est une simple négation ou absence de... (mais de quoi ?), un état (d'être), un domaine, une expérience...
Le terme composé paṭicca saṃuppāda est habituellement traduit par « coproduction conditionnée ». Comme le terme nibbāna, il s'agit d'une expression clé de la doctrine bouddhique et de très nombreux textes du canon pāli l'évoque sous des formes différentes. Ce sont ces versions mutiples, l'évolution de leur présentation - de 8 à 12 membres - et leurs interprétations possibles qui seront étudiées.

Calendrier :

  • les jeudis 13 octobre, 17 novembre, 15 décembre 2016, 19 janvier, 9 février, 2 et 30 mars, 20 avril, 11 mai et 8 juin 2017

=> présentation de l'intervenant
 

Tarifs et inscriptions en bas de page
 


Cycle 2

Découverte de la langue pālie

avec Dominique Trotignon

13 séances, le mardi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 2 »]

Cet Atelier peut aussi être suivi en visio-conférence

Cet Atelier ne constitue pas un apprentissage de la langue pālie dans le but de faire de ses participants des traducteurs chevronnés... Il s'agira d'une "découverte" de cette langue, à travers la traduction mot à mot de textes du canon pāli, en comparaison avec des traductions françaises déjà existantes.
Les premières séances seront consacrées à une présentation générale de la langue et de ses principales caractéristiques (alphabet, déclinaison, formes verbales, syntaxe...), en s'appuyant sur des textes simples - notamment les textes de rituel récités dans la tradition du Theravāda. Puis on étudiera dans sa totalité le récit de la rencontre du Buddha avec ces cinq anciens compagnons d'ascèse, dans le "Parc aux gazelles" de Sārnāth, les deux discours d'enseignement qu'il leur adresse ("Les Quatre aspects de la réalité selon les Nobles" et "L'introuvabilité du Moi") ainsi que leur accession à l'Entrée dans le courant puis à l'état d'arhat, tel qu'il a été rapporté dans le Vinaya pāli (Mahāvagga 1 - Mahākhandhako 6 - Pañcavaggiyakathā § 12 à 24).
Cet Atelier exigera une participation active des étudiants qui seront invités à effectuer, entre chaque séance, divers exercices d'apprentissage et de traduction, qu'ils auront ensuite à présenter lors du cours.
Ceux qui suivront cet Atelier en visio-conférence pourront participer en direct au déroulé du cours, via une plate-forme Internet (Skype ou équivalent) qui leur offrira un visionnage immédiat en vidéo et la possibilité d'intervenir oralement.
On acceptera néanmoins aussi des inscriptions en "auditeur libre" pour ceux qui souhaiteraient suivre cet Atelier sans y participer activement, grâce au visionnage en différé des enregistrements audio et vidéo des cours.

Calendrier :

  • les mardis 11 octobre, 2 et 22 novembre, 13 décembre 2016, 10 et31 janvier, 21 février, 7 et 28 mars, 18 avril, 9 et 30 mai et 13 juin 2017

=> présentation de l'intervenant

Tarifs et inscriptions en bas de page
 


Cycle 3

Terminologie du bouddhisme sino-japonais

avec Yoko Orimo

15 séances, le lundi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 3 » ]

Cet Atelier peut aussi être suivi en visio-conférence

Cet atelier a pour objectif d’apprendre en profondeur les principaux termes du bouddhisme sino-japonais, tant au niveau doctrinal qu’au niveau pratique. Les participants sont invités non seulement à étudier chaque caractère et chaque terme avec leur étymologie et leur acception qui varie selon les contextes, mais aussi à transcrire un corpus choisi et à traduire celui-ci dans le but de le publier sous la forme d’un ouvrage collectif.

Pour cette saison 2016-2017, nous poursuivrons l'étude débutée en 2015-2016 de l’un des corpus fondamentaux de la tradition du zen Sōtō : le Sandōkai (参同契) « L’Alliance de l’Un avec la multitude ». Dans ce beau poème mystique de Sekitō Kisen (700-790), composé de 44 vers - avec 220 caractères au total - se dévoile la Vision cosmique de la tradition zen en compénétration plénière de l’Un avec la multitude.

L’inscription à cet atelier de nouveaux participants demande l’accord préalable du directeur d’études.
 

Calendrier :

  • les lundis 17 octobre, 7 et 21 novembre et 12 décembre 2016 ; 9 et 23 janvier, 6 et 20 février, 6 et 20 mars, 3 et 24 avril, 15 et 29 mai et 12 juin 2017.

=> présentation de l'intervenante

 


Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • Découverte du canon pāli (cycle entier de 10 séances ; pas d'inscription à la séance)
    tarif plein : 159 € (ou 3 x 53 €)
    tarif réduit : 126 € (ou 3 x 42 €)
  • Découverte de la langue pālie (cycle entier de 13 séances ; pas d'inscription à la séance )
    tarif plein : 204 € (ou 3 x 68 €)
    tarif réduit : 162 € (ou 3 x 54 €)
  • Terminologie du bouddhisme sino-japonais (cycle entier de 15 séances ; pas d'inscription à la séance )
    tarif plein : 210 € (ou 3 x 70 €)
    tarif réduit : 168 € (ou 3 x 56 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

Il est possible de régler en trois règlements trimestriels

En cas de paiement par chèque, les trois chèques doivent être remis à l'inscription.
Ils seront encaissés à la fin des mois indiqués ci-dessous
:
=> 1er encaissement : à l'inscription, fin octobre
=> 2e encaissement : dans un délai de 3 mois, fin janvier
=> 3e encaissement : dans un délai de 6 mois, fin avril

 

Inscriptions

L'inscription à ce cours n'est possible qu'aux adhérents pour l'ensemble du cycle (pas d'inscription à la séance).

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Journées thématiques

Une Journée complète...
pour découvrir ou approfondir !

 


Ces Journées sont accessibles aux non-adhérents



samedi 14 janvier 2017

Les trois "corps" (trikāya) d'un Buddha...
avec Philippe cornu

de 10 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Journée (1) »]

Cette Journée est aussi accessible en visio-conférence
 

Il s'agit de parcourir la question importante de l’émergence et de l’application du Trikāya, le système des Trois Corps d’un buddha, en parcourant ses différentes étapes de modélisation et de mise en œuvre dans le bouddhisme indo-tibétain. Il s’agira de préciser, textes à l’appui, la nature des clés du changement de paradigme doctrinal opéré dans le passage du bouddhisme ancien au bouddhisme Mahāyāna, puis d’explorer le déploiement théorique et pratique de la notion de Trikāya. Le fil conducteur sera la nature de l’esprit dans son rapport avec le monde, cette fois envisagée sous le mode dynamique et opératif du Trikāya, en œuvre chez les êtres éveillés mais aussi, selon le Vajrayāna, chez tous les êtres doués d’esprit.

=> présentation de l'intervenant

Tarifs et inscriptions ci-dessous
 



samedi 1er avril 2017

Le jaïnisme : histoire et présent
avec Nalini Balbir

de 10 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Journée (2) »]

Cette Journée est aussi accessible en visio-conférence

Le jaïnisme a commencé à fleurir historiquement à l’est de l’Inde, sur les mêmes terres et à peu près à la même époque que le bouddhisme. Nous commencerons donc par évoquer les traces littéraires des deux mouvements, dans leurs littératures respectives, et la manière dont ils se comprennent ou se mécomprennent. Dans la séquence suivante, nous présenterons les principaux fondements de la doctrine jaïne et de ses pratiques. Puis nous tenterons de retracer l’évolution du jaïnisme dans l’Inde en nous appuyant sur l’iconographie. Enfin, il paraît intéressant d'évoquer la place actuelle des jaïns, dans l'Inde contemporaine et la diaspora, et les défis auxquels ils doivent faire face au XXIe siècle.

=> présentation de l'intervenante

Tarifs et inscriptions ci-dessous
 


Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • Une journée - accessible aux non-adhérents

tarif plein : 51 €
tarif réduit : 42 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (revenu inférieur ou égal au SMIC).

 

Inscriptions

Ces cours sont accessibles à toute personne, adhérente de l'IEB ou non-adhérente.

Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association est obligatoire uniquement pour l'inscription aux cycles de cours.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Voyage culturel

L'IEB invite ses adhérents à découvrir

du dimanche 11 au dimanche 25 juin 2017

Le bouddhisme au Japon

avec Jérôme Ducor
 

Informations détaillées et modalités d'inscription
seront disponibles à partir du 7 septembre 2016.

Inscriptions du 7 septembre au 8 octobre 2016.
 

Tarifs

Le tarif de ce voyage est établi sur la base d'un groupe de 20 personnes...
Si le groupe compte 25 personnes, le tarif sera moins élevé (- 250 €).

par personne, en chambre double : 4.285 €
par personne, en chambre simple : 4.740 €

Ce tarif comprend :
les transports (vols Air France, train et car) et taxes (révisables),
l'assurance assistance-rapatriement
un chauffeur privatif et un guide francophone,
les frais d'entrée aux monuments et sites
l'hébergement (13 nuits, petit déjeuner inclus) et deux repas (1 dîner + 1 déjeuner)
Attention ! Les frais de repas, non inclus dans le programme, seront à la charge des participants.

 

2017_Voyage-Japon_carte générale.jpg

Programme

Ce programme reste susceptible de légères modifications !

 

2017_Voyage-Japon_00 - Tokyo - Centre-ville animé.jpgdimanche 11 juin : vol Paris / Tōkyō (Air France)
(départ de l'aéroport Roissy - Charles de Gaulle le 11 juin à 13 h 55 ; arrivée à Tōkyō le 12 juin à 8 h 30 ; durée effective du vol : environ 12 h)
 

1ère étape : Tōkyō et ses environs

du lundi 12 au jeudi 15 juin
Hébergement à l'hôtel Sunshine City Prince (ou équivalent)

Quartier d’Asakusa, le long de la rivière Sumida : visite du temple Sensō-ji (école Tendai-shū), dédié à Kannon, le centre bouddhique le plus populaire de la capitale nippone, depuis l'époque de l’ancienne Edo jusqu’à l’actuelle Tōkyō (si cela est possible, visite des jardins "Dempō-in").
Visite du temple Sengaku-ji (école zen Sōtō-shū), avec les tombes des 47 ronins qui se suicidèrent par fidélité à leur maître ; visite du sanctuaire  shintō Yasukuni, consacré aux soldats morts à la guerre, avec son musée "Yūshūkan" ; sanctuaire  shintō et parc du Meiji-jingū.

2017_Voyage-Japon_01 - Tokyo - Sensoji.jpg 2017_Voyage-Japon_03 - Tokyo - Sengakuji.jpg
le temple Tendai "Sensō-ji"
 
le temple Zen Sōtō "Sengaku-ji"
 
2017_Voyage-Japon_04 - Tokyo - Yasukuni.jpg 2017_Voyage-Japon_05 - Tokyo - Meiji-jingu_iris.jpg
le sanctuaire  shintō "Yasukuni"
 
le jardin impérial de "Meiji-jingū"
en juin, pendant la floraison des iris

 

*
*   *

De Tōkyō, excursion d’une journée à Nikkō, les mausolées intacts des shōguns Tokugawa (Tōshō-gū), avec sa forêt de cryptomères ; autre excursion d'une demi-journée à Kamakura, avec son grand Buddha Amida en bronze du XIIIe s., de plus de 13 m. de hauteur.

2017_Voyage-Japon_02 - Tokyo - Nikko -Tōshō-gū.jpg 2017_Voyage-Japon_02 - Tokyo - Nikko -Tōshō-gū - cryptomères.jpg
Nikkō : le temple "Tōshō-gū" niché dans la forêt de cryptomères
 
2017_Voyage-Japon_06 - Tokyo - Kamakura.jpg 2017_Voyage-Japon_07 - Tokyo-Kyoto -Shinkansen - mont Fuji.jpg
le grand Buddha Amida de Kamakura
 
train shinkansen devant le mont Fuji
 

jeudi 15 juin après-midi  : transfert par train shinkansen de Tōkyō à Kyōto.
 

2e étape : Kyōto et ses environs

du vendredi 16 au mercredi 21 juin
Hébergement à l'hôtel Karasuma Kyoto (ou équivalent)

La visite de Kyōto et de ses environs alternera, en fonction du temps et des événements, des visites de la ville, effectuée quartier par quartier, et des excursions dans les alentours.

2017_Voyage-Japon_08 - Kyoto - Sanjûsangendô.jpg 2017_Voyage-Japon_09 - Kyoto - Kiyomizudera.jpg
le temple Tendai "Sanjūsangen-dō" : les 1000 Kannon
 
le temple Hossō "Kiyomizu-dera" : la terrasse
 

quartier est (Higashiyama) : temple Sanjūsangen-dō (école Tendai-shū), avec son bataillon de 1000 statues de Kannon grandeur nature (XIIIe siècle), près du Musée national (visite en fonction des expositions temporaires en cours) ; temple Kiyomizu-dera (école Hossō-shū) avec sa terrasse et son quartier de céramistes ; temple Chion-in, siège de l’école Jōdo-shū, avec son jardin, le mausolée de Hōnen, la plus grande cloche et la plus grande porte du Japon (Sanmon)… ; le chemin des philosophes (Tetsugaku no michi).

2017_Voyage-Japon_12 - Kyoto - Chion-in - cloche.jpg 2017_Voyage-Japon_13 - Kyoto - Chion-in - intérieur.jpg
le temple Jōdo "Chion-in" : la cloche
 
le temple Jōdo "Chion-in" : intérieur
 
2017_Voyage-Japon_13 - Kyoto - Chion-in - Sanmon.jpg 2017_Voyage-Japon_09 - Kyoto - Tetsugaku no michi.jpg
temple Jōdo "Chion-in" : le "Sanmon"
 
le "chemin des philosophes"
 

Dans ce même quartier, on assistera à une représentation des arts traditionnels du spectacle japonais dans le Japanese Traditional Performing Arts Show de Gion (Yasaka Hall).

quartier centre : temple Nishi-Hongan-ji (école Jōdo-Shin-shū), possibilité d’assister au service du matin (à 6 h), visite de ses salons des XVIe -XVIIe siècles et de son Pavillon des nuages flottants  (inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO) ; Ryūkoku Museum

2017_Voyage-Japon_16 - Kyoto - Nishi-Honganji - pavillon des nuages.jpg 2017_Voyage-Japon_17 - Kyoto - Nishi-Honganji - service.jpg
Le "pavillon des nuages flottants" du temple Jōdo-Shin "Nishi-Hongan-ji" ; à droite : service du matin
 

quartier nord : temple Ryōan-ji (école Zen Rinzai-shū) et son jardin de pierres ; temple Kinkaku-ji (école Zen Rinzai-shū), célèbre pour son temple d’or.

2017_Voyage-Japon_10 - Kyoto - Ryôanji - jardin de pierres.JPG 2017_Voyage-Japon_11 - Kyoto - Kinkakuji - Temple d'or.jpg
le "jardin sec" du temple Zen Rinzai "Ryōan-ji"
 
le "temple d'or" du temple "Kinkaku-ji"
 

quartier ouest (Arashiyama) : nombreux temples dont le temple Ninna-ji (école Shingon-shū) et le temple Tenryū-ji (Zen Rinzai), etc.

2017_Voyage-Japon_18 - Kyoto - Ninnaji.jpg 2017_Voyage-Japon_21 - Kyoto - Tenryū-ji.jpg
le temple Shingon "Ninna-ji"
 
le temple Zen Rinzai Tenryū-ji
 
2017_Voyage-Japon_13 - Kyoto - Tō-ji  - pagode.jpg 2017_Voyage-Japon_13 - Kyoto - Tō-ji  - mandala.jpg
le temple Shingon "Tō-ji" et son maṇḍala de statues
 

quartier sud : le temple Tō-ji (Shingon-shū), fondé par Kūkai, célèbre pour son maṇḍala en statues du IXe siècle.

*
*   *

Excursion d’une journée sur le mont Hieizan : temple Enryaku-ji, centre de l’école Tendai-shū.

2017_Voyage-Japon_22 - Kyoto - Hieizan.jpg 2017_Voyage-Japon_22 - Kyoto - Enryakuji.JPG
le mont Hiei (Hieizan)
 
le temple Tendai "Enryaku-ji"
 

Excursion d’une journée au temple Daigo-ji (école Shingon-shū), l’une des étapes du pèlerinage des 33 temples de Kannon (inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO), jardins du Sambō-in, marche (1 heure) jusqu’au temple supérieur de Kami-Daigo-ji ; possibilité de rencontre avec les supérieurs du temple.

2017_Voyage-Japon_20 - Kyoto - Daigo-ji.jpg 2017_Voyage-Japon_20 - Kyoto - Daigo-ji - intérieur.jpg
le temple Shingon du "Daigo-ji" : un pavillon du parc et l'intérieur du temple principal
 
2017_Voyage-Japon_20 - Kyoto - chemin vers le Kami-Daigo-ji.jpg 2017_Voyage-Japon_21 - Kyoto - Sambo-in - jardins.jpg
départ du chemin menant au "Kami Daigo-ji"
 
les jardins du "Sambō-in"
 

Excursion d’une journée à Nara, première capitale du Japon (VIIIe siècle) et les plus anciens temples conservés : temple Hōryū-ji, à Ikaruga (sud-ouest de Nara), fondé par Shōtoku Taishi (plus anciens bâtiments en bois au monde, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO) ; temple Tōdai-ji (école Kegon-shū), à Nara même, avec le grand Buddha Vairocana.

2017_Voyage-Japon_25 - Nara - Horyuji.jpg 2017_Voyage-Japon_26 - Nara - Horyuji - parinirvana.jpg
temple "Hōryū-ji" : extérieur et représentation du parinirvāṇa du Buddha Śakyāmuni
 
2017_Voyage-Japon_23 - Nara - Todaiji - extérieur.jpg 2017_Voyage-Japon_24 - Nara - Todaiji - intérieur.jpg
temple Kegon du "Tōdai-ji" : extérieur et le grand Buddha
 

***

3e étape : le mont Kōya (Kōyasan)

vendredi 23 juin : visite de Kōyasan, le centre inoubliable du bouddhisme ésotérique Shingon-shū.
Hébergement dans le prieuré Hojo-in.

2017_Voyage-Japon_27 - Koyasan - 1.jpg 2017_Voyage-Japon_27 - Koyasan - 0.JPG
l'ensemble Shingon du mont Kōya ("kōya-san") : temples et jardin sec
 
2017_Voyage-Japon_28 - Koyasan - 2.jpg 2017_Voyage-Japon_29 - Koyasan - 3 - goma.jpg
le cimetière du mont Kōya
 
Rituel shingon du feu ("goma")
 

***

samedi 24 juin : transfert à Osaka :  si l'horaire le permet, visite du temple Shintennō-ji, l’un des tous premiers temples du Japon, fondé par Shōtoku Taishi, reconstruit depuis. Soirée libre.
Hébergement à l'hôtel Elsereine Osaka.

2017_Voyage-Japon_32 - Osaka - Shitenno-ji.jpg 2017_Voyage-Japon_33 - Osaka - quartier Dotombori.jpg
Osaka : le temple "Shintennō-ji"
 
Osaka : le quartier de "Dotombori"
 

dimanche 25 juin : vol Osaka / Paris (Air France)
(départ de l'aéroport d'Osaka le 25 juin à 11 h ; arrivée à l'aéroport Roissy - Charles de Gaulle le 25 juin à 16 h 35 ; durée effective du vol : environ 12 h)

 

Soirées

Présentation

L'IEB propose des Soirées de rencontre et de découverte autour d'une personnalité, d'un livre, de documents visuels...
Même si certaines personnalités invitées seront parfois amenés à présenter leur expérience ou leur travail lors d'un court exposé d'introduction, ces soirées privilégieront avant tout l'échange et les questions-réponses !

Ces "Soirées" sont accessibles aux adhérents et aux non-adhérents
 

"Rencontres & découverte"

le mardi ou le jeudi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Soirée » ]
 

Le programme des Soirées sera communiqué en septembre 2016

 


 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • tarif unique : 10 €
Inscriptions

Attention ! Nombre de places limité...
L'inscription préalable est obligatoire et s'effectue à la séance.

L'inscription peut être effectuée dès le début de l'année universitaire, à partir du 7 septembre 2016, et jusqu'à une semaine (7 jours) avant la date de la soirée.
Les inscriptions, validées à réception du règlement, seront acceptées en fonction des places disponibles restantes.
Il sera demandé à chaque participant inscrit (par courriel ou par téléphone) de confirmer sa participation une semaine (7 jours) avant la date de la soirée.

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 7 septembre et le 8 octobre 2016
Vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 7 septembre 2016)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.
Chaque inscription est effective à réception du règlement (chèque libellé à l'ordre de "Institut d'Etudes Bouddhiques" ou "IEB").

L'adhésion à l'association n'est pas obligatoire pour s'inscrire à ces Soirées.
L'adhésion couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
 

Adhésion annuelle

cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Suivi des cours à distance

L’IEB offre à ses adhérents trois types d’accès, via Internet, à ses programmes de cours et à une vaste documentation
visio-conference.jpg

 



Ce qu'il faut savoir sur le suivi à distance
 

1) Tout étudiant inscrit à un cursus pour un suivi en salle, à Paris, a la possibilité de visionner en différé et télécharger les enregistrements audio et vidéo des cours, depuis l’Espace adhérents du site de l'IEB.

2) N’importe quel cursus proposé en salle, à Paris, peut être suivi à distance, via Internet ; les étudiants inscrits ont alors la possibilité de visionner en différé et télécharger les enregistrements audio et vidéo des cours, depuis l’Espace adhérents du site de l’IEB. Les documents de cours leur sont envoyés par courrier postal ou mis à disposition sous format PDF à télécharger.

3) L’IEB propose aussi plusieurs cursus en téléchargement, via Internet. Il peut s’agir d’un cursus spécifique conçu pour l’enseignement à distance (comme le cycle Introduction générale au bouddhisme, sur deux ans) ou d’un cursus conçu à partir des archives de cours donnés en salle les années précédentes, accessibles sous forme d’enregistrements, audio ou vidéo, accompagnés d’une documentation pédagogique complémentaire (voir les pages : Approches thématiques et Séminaire ).

  • Les enregistrements des séances d’un cycle de cours sont disponibles durant toute l’année universitaire (jusqu’au 30 septembre).
     
  • Tout étudiant inscrit à un cursus a aussi accès à un Forum de discussion réservé, afin de pouvoir poser ses questions et échanger avec les autres étudiants et les enseignants.
     
  • L’accès aux enregistrements et au Forum de discussion est géré par un code d’accès qui est transmis aux étudiants au moment de leur inscription.
     
  • Des inscriptions « à la séance » sont aussi possibles. Les étudiants reçoivent alors directement les enregistrements et documents, via Internet, mais ne peuvent accéder au Forum de discussion ni aux autres cours du cycle.
     
  • Le visionnage en différé, sur le site de l'IEB, nécessite une connexion Internet de qualité normalement accessible via un réseau ADSL.

Pour s'inscrire :

Renseigner le bulletin d'isncription en ligne
disponible à partir du mercredi 7 septembre 2016

Votre règlement sera à envoyer, ultérieurement, à :

Institut d'Etudes Bouddhiques - inscriptions
29 boulevard Edgar-Quinet
75014 Paris - France

Un règlement par virement bancaire est possible
Les coordonnées utiles vous seront fournies lors de l'envoir du courriel
de confirmation de bonne réception de votre demande d'inscription

 


Conditions d’inscription

L’accès aux cours de l’Institut d’Etudes Bouddhiques « à distance » est soumis aux règlementations en vigueur sur le droit à la propriété intellectuelle.
Les enregistrements, audio et vidéo mis à disposition des adhérents inscrits sont destinés à être consultés en différé.
L’inscription ne peut être effectuée qu’à titre strictement individuel et exclut tout partage, immédiat ou différé, des documents mis à disposition de la personne inscrite.
Tout contrevenant à ces conditions s’expose à des poursuites.

 

Autres activités

Présentation

En plus des cycles de cours "Introduction générale" et "Approches thématiques", l'IEB propose diverses autres activités à ses adhérents.
 

Des "Ateliers" proposent d'aborder un thème, une oeuvre, une notion, etc. de manière interactive, par l'étude de documents et la réflexion personnelle, sous la direction d'un enseignant ou d'un collaborateur de l'IEB. Proposés sous forme de cycles, ils peuvent se dérouler sur quelques mois ou l'année universitaire entière, d'octobre à juin.
=> en savoir plus

Des "Journées"... pour découvrir le bouddhisme ou approfondir une notion-clé !
=> en savoir plus

Des "Soirées" de rencontre et de découverte autour d'une personnalité, d'un livre, de documents visuels... Même si certaines personnalités invitées seront parfois amenés à présenter leur expérience ou leur travail lors d'un court exposé d'introduction, ces soirées privilégieront avant tout l'échange et les questions-réponses !
=> en savoir plus

Ces activités ont lieu dans les locaux du CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris)

Un voyage culturel : chaque année, l'IEB invite ses adhérents à découvrir un pays asiatique de culture bouddhique, par la visite de sites archéologiques, historiques ou toujours en activité et, dans la mesure du possible, par la rencontre de communautés de pratiquants.
=> en savoir plus

 

 

Intervenants

Enseignants et collaborateurs de l'IEB
intervenant durant l'année 2016-2017

Pour une liste exhaustive de nos intervenants, consulter la page : "Fonctionnement"
 

BALBIR-Nalini.jpgNalini Balbir est professeur en études indiennes à l'Université Paris-3 où elle enseigne principalement le sanskrit, et directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, section Sciences historiques et philologiques, où elle enseigne le pāli et les autres langues moyen-indiennes qui ont servi à l'expression du jaïnisme. Elle est l'auteur de plusieurs livres, dont, récemment, le volume « Sanskrit » de la collection Assimil, et de nombreux articles portant sur le pāli et le jaïnisme. La liste complète peut être consultée sur le site de l'UMR 7528 Mondes iranien et indien, dont elle est membre.
 

BELLOCQ_Guy.jpgGuy Bellocq, après des études de droit et un doctorat en psychologie, cet alpiniste amateur s'est passionné pour la culture des populations hymalayiennes, le bouddhisme et son iconographie et visite régulièrement, depuis 1984, le Népal, le Tibet, le Bhoutan et le Pakistan. Il a soutenu en 2012 une thèse de doctorat en histoire de l'art sur "Les peintures murales des roues de la vie dans le monde indien et himalayen"
 

BONARDEL_Françoise-2.jpgFrançoise Bonardel, administratrice honoraire et enseignante de l’Institut d’Etudes Bouddhiques, agrégée de philosophie, Docteur d'Etat, est Professeur honoraire de l'Université de Paris I-Sorbonne où elle a enseigné la Philosophie des religions. Disciple de Kalou Rinpotché, elle en a traduit les Instructions fondamentales (éd. A. Michel, 1990). Auteur de plusieurs ouvrages sur la tradition hermétique et alchimique, elle est l’auteur d’un essai sur Bouddhisme et philosophie (éd. L'Harmattan, 2008) et de Bouddhisme tantrique et alchimie  (Dervy, 2012).

CHARRIER_Christian.jpgChristian Charrier, après avoir vécu sept ans dans un centre gélougpa puis effectué la traditionnelle retraite de trois ans dans la tradition Kagyu, se consacre désormais à la traduction de textes tibétains. Il a publié les Rayons de lune du Mahamudra et Au cœur du ciel aux Éditions Tsadra, la Vie de Marpa et l’Ondée de Sagesse aux Éditions Claire Lumière, le Soutra de la lumière d’or et le Sanghata Soutra pour les Éditions Vajra Yogini. .
 

CORNU_Philippe.jpgPhilippe Cornu, président d'honneur de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, a étudié le bouddhisme sous la direction de maîtres du bouddhisme tibétain,  nyingma et bönpo. Il est docteur en ethnologie religieuse, chargé de cours à l’INALCO et professeur à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique). Il a publié plusieurs traductions de textes fondamentaux du bouddhisme : La Magie de l'Eveil, de Padmasambhava (Seuil, Points-Sagesses), Le Miroir du coeur, Tantra du Dzogchen (Le Seuil, Points-Sagesses) ou le Soûtra du Diamant (Fayard, coll. Trésors du bouddhisme, 2001). Il est aussi l'auteur de La Terre du Bouddha (Seuil, 2005) et du Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme (Seuil, 2001-2006).
 

CROMBE_Veronique.jpgVéronique Crombé est historienne de l’art, conférencière de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais. Eu égard à ses spécialités, elle travaille au Musée Guimet mais également au musée d’Orsay. Elle est aussi traductrice diplômée de l’université de Londres.  Bouddhiste dans la tradition Theravāda, elle a publié Le Bouddha (éd. Desclée de Brouwer, 2000) et a participé à la rédaction d’ouvrages collectifs sur le bouddhisme, l’art bouddhique et l’art asiatique, notamment dans le cadre de la collection « Ce qu’en disent les religions » (éditions de l’Atelier).
 

DUCOR_Jerome.jpgJérôme Ducor, président de l’Institut d’Etudes Bouddhiques, titulaire d'une licence en histoire des religions et d'un doctorat en japonologie à l'Université de Genève, est privat-docent de l'Université de Lausanne et conservateur du département Asie du Musée d'ethnographie de la Ville de Genève. Il a reçu l'ordination et la maîtrise de l'école bouddhique Jōdō-Shinshū ("Ecole Vraie de la Terre Pure") et est responsible du temple Shingyoji de Genève. Il a notamment publié : Shinran. Un réformateur bouddhiste dans le Japon médiéval (Infolio, 2008), Le Sūtra d'Amida prêché par le Buddha (Société Suisse-Asie, Peter Lang, 1998). Il est aussi le responsable du site Internet "Buddhist Resources Links Pitaka".
 

ELTSCHINGER_Vincent.jpgVincent Eltschinger, indianiste d’origine suisse, a suivi sa formation en études bouddhiques à l’Université de Lausanne où il a soutenu un doctorat portant sur l'oeuvre de Dharmakīrti. Spécialiste de la philosophie bouddhiste classique, notamment de la tradition épistémologique et logique du Yogacara, il a enseigné à l’Académie des sciences d’Autriche avant d’être nommé, en 2015, Directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), à Paris, où il occupe la chaire de bouddhisme indien de la section Sciences religieuses.
 

HUREAU_Sylvie.jpgSylvie Hureau est Docteur de l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) et maître de conférences pour le Bouddhisme chinois à l’École Pratique des Hautes Études. Elle a effectué son travail de recherche de thèse sur "Kumārajīva (env. 344-413) : conseiller des princes, traducteur et instigateur d'une orthodoxie bouddhique en Chine" et travaille aujourd'hui sur l’histoire des textes, des rites et des pratiques ainsi que sur les biographies. Elle a publié de nombreux articles dont « Traduction et offrande rituelle de la parole du Buddha en Chine » et « Production et dissémination de textes bouddhiques, traductions et apocryphes ».
 

KONTLER_Christine.jpgChristine Kontler est sinologue et docteur d’Etat en sciences des religions avec une thèse sur « La notion d’acintya ou d’inconcevable dans le Vimalakîrtinirdesa et ses résonances dans les traductions et commentaires chinois. Enseignante adjointe au Theologicum (faculté de théologie) de l’Institut catholique de Paris, elle est  membre du Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS). Comme ses cours, ses principales traductions du chinois (Le Trésor de Dunhuang, Office du Livre, 1983 L’art bouddhique tibétain Youfeng, 1989) et ses publications (Sagesses et religions en Chine, Bayard, 1996, Les voies de la sagesse, Bouddhisme et religions d’Asie, Picquier, 1996, rééd.2005, Arts et sagessses de la Chine, Zodiaque, 2000) s’intéressent aux traditions religieuses et artistiques de la Chine et aux arts sacrés du bouddhisme.

LIOGIER_Raphael.jpgRaphaël Liogier  est sociologue et philosophe. Professeur des universités à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, il y dirige depuis 2006 l'Observatoire du religieux. Il est également diplômé en philosophie de l'université d'Édimbourg et de l'université de Provence et il enseigne à Paris au Collège international de philosophie. Ses travaux portent depuis une vingtaine d'années sur les croyances, au-delà du simple cadre religieux et de leurs formes dans l'imaginaire contemporain, des groupes new age au bouddhisme occidentalisé, des biotechnologies au désir d'immortalité des transhumanistes, en passant par la peur de l'islamisation. Il a notamment publié Être bouddhiste en France aujourd’hui (avec Bruno Étienne, 1997), Jésus, Bouddha d’Occident (1999) et Le bouddhisme mondialisé. Une perspective sociologique sur la globalisation du religieux (2004).

LOVEDAY_Helen.jpg
Helen Loveday, Docteur ès lettres de l’Université d’Oxford, est chargée de cours en art asiatique à l’Université de Genève et conservateur à la Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, à Genève ; elle est également pratiquante dans l’école Jōdō-Shinshū (« Ecole vraie de la Terre Pure ») au temple Shingyoji de Genève. Elle a récemment publié, avec Jérôme Ducor, Le Sūtra des Contemplations du Buddha Vie-infinie, Essai d’interprétation textuelle et iconographique (Brepols, 2011).

MAGNIN-Paul.jpg
Paul Magnin, directeur de recherche émérite au CNRS, est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques ou de vulgarisation sur le bouddhisme, notamment chinois. Il poursuit actuellement ses recherches sur la question de Dieu et sur les enjeux de la méditation dans le bouddhisme et le christianisme. Il est professeur invité à la faculté jésuite de philosophie, Centre Sèvres à Paris.
 

MEYER_Eric.jpg Eric-Paul Meyer, historien de formation, est professeur émérite de l’Inalco (histoire de l’Asie du Sud) et a été chercheur au CNRS (1976-1994). Il a voué l’essentiel de ses recherches à la société du Sri Lanka, qu’il a visité régulièrement depuis le début des années 70, en s’intéressant d’abord à la relation entre le capitalisme colonial et la société rurale puis à la crise socio-politique que connaît ce pays, ce qui l’a conduit à en analyser l’arrière-plan historique. Il a notamment publié Sri Lanka entre particularismes et mondialisation (2001) et  Une histoire de l’Inde. Les Indiens face à leur passé (2007).

ORIMO_Yoko.jpg
Yoko Orimo est diplômée de l’École Pratique des Hautes Études, spécialiste du Shōbōgenzō de Dōgen ; elle a publié notamment Une galette en tableau de riz (Gabyo) et Le Shōbōgenzō de Maître Dōgen (éd. Sully). Elle travaille depuis de nombreuses années à la traduction intégrale de cette œuvre dont les premiers volumes ont été publiés depuis 2005 (éditions Sully).

 

TROTIGNON_Dominique-1.jpgDominique Trotignon, Directeur et enseignant de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, président honoraire de l’Association Bouddhique Theravāda « Vivekārāma », il effectue des travaux de synthèse et de réflexion sur le bouddhisme ancien de l'Inde et le Theravâda d'Asie du Sud-est, ainsi que sur l'implantation du bouddhisme en France. Il est l'auteur de La mort est-elle une fin ? (Salvator) et a aussi participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs, dont ceux de la collection « Ce qu'en disent les religions » sur le thème Les femmes et les religions et La Création du Monde (éd. de l'Atelier, 2002 et 2004).
 

VINSON_Eric.jpg Eric Vinson, administrateur et enseignant de l'IEB, est Docteur en science politique après une thèse sur les rapports entre spiritualité et démocratie, et membre du GSRL (laboratoire CNRS-EPHE). Médiateur du fait religieux et de la laïcité, il enseigne notamment le bouddhisme à l'ISTR de l'Institut Catholique de Paris. Journaliste ("Le Monde des Religions"), il est aussi responsable scientifique de l'association Enquête, spécialisée sur la formation des enfants du primaire et de leurs éducateurs au fait religieux et à la laïcité. Co-auteur de Jaurès le prophète, mystique et politique d'un combattant républicain (Albin-Michel, 2014), il est également co-fondateur du fonds de dotation "Grandir Ensemble : Laïcité-Religions-Education", qui vise à soutenir et coordonner les initiatives visant à mieux prendre en compte la question religieuse et laïque en France.