Les principales écoles

Les différentes écoles actuelles du bouddhisme peuvent être présentées selon leur répartition géographique ou leurs références doctrinales. On distingue ainsi, géographiquement, les aires culturelles de l'Inde, de l'Asie centrale, de l'Asie du sud-est, de l'Extrême-Orient et du Tibet ; doctrinalement, trois grands courants : du "bouddhisme ancien", du "Grand Véhicule" (Mahâ-yâna) et du "Véhicule de Diamant" (Vajra-yâna, appelé aussi "tantrisme"). Les écoles résultent de la combinaison de ces courants doctrinaux et des aires géographiques dans lesquelles ils se sont implantés et ont évolué au fil des siècles...
 
Pourquoi tant de "bouddhismes" différents ?

D'après la tradition, le Bouddha a enseigné pendant 45 ans à un public nombreux et varié, savants brahmanes, ascètes, notables, artisans, commerçants ou femmes et hommes sans culture. Les textes les plus anciens le montrent très soucieux de pédagogie, adaptant ses discours et son enseignement aux qualités et aux connaissances de chacun.

Après sa mort, ses disciples ont ressenti le besoin de fixer ses enseignements (dans les textes appelés sûtra) ainsi que leur interprétation et d'y ajouter des commentaires (dans les textes appelés abhidharma puis sastra). De nombreux points de la doctrine ont donné lieu à des discussions et des interprétations différentes, donnant ainsi naissance à plusieurs courants ; la mise en pratique de ces enseignements a elle aussi évolué et s'est diversifiée, tant du point de vue des règles de vie (monastiques et laïques) que des "exercices spirituels" (la "méditation"), donnant ainsi naissance à de nombreuses "écoles" dont les caractéristiques varient parfois considérablement...

Pendant de nombreux siècles, en Inde, les disciples de ces écoles différentes vivaient ensemble, dans les mêmes monastères. Ils se regroupaient davantage selon la règle de vie monastique (le Vinaya) qu'ils adoptaient que selon leur appartenance à telle ou telle école de philosophie ou de méditation.
Lors de la diffusion du Dharma du Bouddha dans les différents pays d'Asie, les enseignements transmis par des représentants de ces écoles se sont greffés sur les traditions et la culture de chaque pays, donnant lieu à une nouvelle évolution des styles et des caractéristiques de la pratique.
Ainsi, aujourd'hui, chaque école peut-elle se caracériser, d'une part, par ses choix doctrinaux et pratiques, selon le ou les courants qui l'ont influencé, mais aussi, d'autre part, par des aspects "culturels" particuliers, en fonction de la zone géographique dans laquelle elle s'est développée.