Inde

Attentat-Bodhgaya-juillet-2013_AFP-PHOTO.jpgAttentat à Bodh Gaya !

Dimanche 7 juillet au petit matin, une série de huit ou neuf explosions de faible puissance a fait deux blessés et des dégâts mineurs en divers lieux du sanctuaire de la Mahâbodhi, le lieu le plus saint de l'Inde bouddhique. « L’arbre saint de la bodhi [au pied duquel le Buddha a fait l'expérience de l'Eveil] est intact, il n’a pas été endommagé », a rapidement précisé le chef de la police du Bihar, l’un des engins explosifs ayant été placé au pied du banyan sacré, tandis que l’identité des deux blessés, dont les jours ne sont pas en danger, était communiquée à la presse : un pèlerin tibétain âgé de 50 ans et un moine birman âgé de 30 ans.
Si les attaques contre les lieux bouddhistes sont rares en Inde, celle-ci pourrait avoir été perpétrée en représailles aux récentes violences contre les communautés musulmanes en Birmanie et au Sri Lanka voisins, pays à majorité bouddhiste. La région de Bodh Gaya est également un bastion de la rébellion maoïste armée en Inde et leur implication dans ces attentats n'est pour l'heure pas exclue par New Delhi.

=> sur le site d'Eglises d'Asie : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud/inde/2013-07-09

=> sur le site de Courrier International : http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/30