Chine - Tibet

Un rapport sur la répression du bouddhisme tibétain par les autorités chinoises

FIDH_repression-Bdh-tibetain.jpgDans un rapport conjoint publié le 30 septembre 2013, à l’occasion du second Examen Périodique Universel de la République populaire de Chine le 22 octobre, la FIDH [Fédération Internationale pour les Droits Humains] et ICT [International Campaign for Tibet] appellent les autorités chinoises à mettre un terme, dès que possible, à leur répression continue sur le bouddhisme tibétain. Le rapport met en évidence de nombreuses violations des principes établis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, conséquence des mesures de plus en plus systématiques prises par le gouvernement depuis 2008.
Depuis la vague de manifestations essentiellement pacifiques, qui s’est déroulée à travers le Tibet en mars et avril 2008, le signe le plus tragique de la détérioration de l’environnement pour le bouddhisme tibétain, est la série d’immolations par le feu, qui a causé à ce jour la mort de plus de 120 Tibétains, dont des étudiants, des moines, des nonnes, de jeunes mères, des agriculteurs et des pasteurs-nomades. De nombreux Tibétains s’étant immolés ont cherché à mettre en évidence la place de la religion dans leur acte. Ainsi certains sont décédés les mains jointes en prière, tandis que nombreux sont ceux qui se sont immolés à proximité d’un stupa (reliquaire), d’un monastère ou d’un couvent.

=> sur le site de la FIDH - article et résumé du rapport : http://www.fidh.org/fr/Asie/Chine,108/les-autorites-doivent-mettre-un-terme-a-leur-repression-sur-le-bouddhisme-14018