Le Buddha christianisé

Marcel-Jean_Barlaam-&-Josaphat.jpgBarlaam et Josaphat - Anonyme , transcription de Jean Marcel - éditions Gope - 14,70 €

Voici, dans une version simplifiée en français moderne, un petit texte fort surprenant. Il est connu de quelques spécialistes d'hagiographie ou de médiévistes. Il s'agit d'un récit christianisé de l'histoire du Buddha. Si bien christianisé, d'ailleurs, que le pape Sixte V, sur la foi d'un culte qui lui était déjà rendu en raison de la diffusion de la légende, crut bon de le canoniser sous le nom de saint Josaphat, tel qu'il figure toujours dans le martyrologue romain à la date du 27 novembre.
On apprendra ainsi que l'introduction de la connaissance du Buddha en Occident ne date pas de la vogue dont bénéficie aujourd'hui le dalaï-lama... Déjà Marco Polo, dans la chronique de son expédition en Chine, rédigée en français et intitulée Le livre des merveilles du monde (1298), donna une courte biographie de Gautama Sākyamuni, dit le Buddha, et fit brièvement état de sa doctrine. Mais l'Occident savant le connaissait déjà depuis le XIe siècle, sans trop le savoir, par des textes latins qui diffusaient la légende d'un certain saint Josaphat… L’ouvrage est illustré de nombreuses reproductions d’œuvres médiévales représentant les principaux épisodes de la légende.

Jean-Marcel Paquette (né en 1941 à Montréal, Canada), davantage connu sous son nom de plume Jean Marcel, est un professeur, essayiste, romancier, critique littéraire et poète québécois. Jean Marcel a fait ses études à l'Université McGill ainsi qu'au Centre d'études supérieures de civilisation médiévale de l'Université de Poitiers avant de devenir professeur de littérature médiévale au Département de littératures de la Faculté des lettres de l'Université Laval entre 1968 et 2000. Il a signé une vingtaine d'ouvrages, parmi lesquels se distingue sa réécriture du Ramakien, publié sous le titre Sous le signe du singe. Ce grand récit mythique est la version thaïlandaise du Rāmāyaṇa, le plus ancien poème de l'Inde (env. 1000 ans av. J.-C.). Ce travail titanesque lui a pris dix ans. Il a également traduit et interprété Le Chant de Gilgamesh, et les textes du Ring de Wagner. Ses domaines de prédilection sont les récits mythologiques et le Moyen Âge. Il vit depuis quelques années en Thaïlande où il poursuit l'écriture de son œuvre.

achetez-chez-amazon.gif  Barlaam et Josaphat